Autriche : les élèves du primaire autorisées à porter le hijab

18 décembre 2020 - 07h00 - Monde - Ecrit par : I.L

Après une longue période d’interdiction, la Cour constitutionnelle autrichienne vient d’autoriser les jeunes filles scolarisées à porter le hijab dans les écoles primaires. Saisie par des associations, la plus haute juridiction du pays estime qu’elle est « discriminatoire ».

Instaurée en 2019, cette loi interdisant le hijab aux jeunes filles scolarisées a été décriée par la plupart des musulmans. Présente aux fronts lors des manifestations pour dénoncer cette décision, l’IGGO, organisation représentant les intérêts des musulmans en Autriche a été l’une des plus actives pour mettre fin à cette interdiction.

Elle affirme que la Cour constitutionnelle avait mis fin à une « politique populiste de l’interdiction. Dans une déclaration à la presse, Umit Vural a martelé que les musulmans ne tolèrent plus les comportements les attitudes désobligeantes envers les femmes qui se positionnent contre le foulard. « Et nous ne pouvons pas non plus être d’accord avec la réduction de la liberté religieuse des femmes musulmanes qui considèrent le foulard comme une partie intégrante de leur pratique religieuse vécue. », a ajouté le président de l’IGGO.

Pour le président du tribunal, Christoph Grabenwarter, l’interdiction sélective… concerne seulement les écolières musulmanes et les éloigne ainsi de manière discriminatoire des autres élèves. « Il y a un risque que [la loi] rende plus difficile l’accès des filles musulmanes à l’éducation, et cela pourrait conduire à leur exclusion sociale. », indique-t-il.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Autriche - Islamophobie - Voile islamique

Aller plus loin

Plus de 50 % des Marocains pour le port du hijab

61,2 % des Marocains sont favorables au port du hijab, selon une étude qui vient d’être publiée par par l’organisation « Menassat pour les recherche et études sociales ».

"Est pédophile celui qui impose le voile à une enfant", dixit une ancienne ministre marocaine

Imposer le voile islamique à une enfant ou marier celle-ci de force est une forme masquée de pédophilie. Ainsi s’est exprimée Nezha Sqalli, ancienne ministre marocaine de la...

Le premier Hijab stérile et jetable adopté dans un grand hôpital britannique

Le Royal Derby hospital devient le premier centre hospitalier à adopter le foulard stérile et jetable dans les salles d’opération. Il est disponible depuis le début du mois de...

La France s’oppose à une campagne qui promeut le port du hijab

La France a fait retirer une campagne européenne célébrant la « liberté dans le hijab », dénonçant une atteinte aux convictions de l’union européenne.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Amel, nouvelle chroniqueuse voilée sur TPMP, ne fait pas l’unanimité

Amel, la nouvelle chroniqueuse voilée de l’émission « Touche Pas mon Poste » de Cyril Hanouna, qui a fait sa première apparition lundi, divise les téléspectateurs.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Karim Benzema et les Frères musulmans : Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien

Jean-Luc Mélenchon a apporté son soutien à Karim Benzema, sur la plateforme X (ex-Twitter). Le footballeur est au cœur d’une controverse, pointé du doigt par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour des liens présumés avec les Frères...

Maroc : des centres pour former les futurs mariés

Aawatif Hayar, la ministre de la Solidarité, de l’intégration sociale et de la famille, a annoncé vendredi le lancement, sur l’ensemble du territoire du royaume, de 120 centres « Jisr » dédiés à la formation des futurs mariés sur la gestion de la...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...