Recherche

La France a perdu de sa superbe auprès des Maghrébins

© Copyright : DR

12 mai 2020 - 20h30 - Monde

Avec plus de 26 000 décès et 140 000 cas détectés à ce jour, la pandémie du coronavirus a montré que le système de santé de la France, dont la force et la qualité ont été vantées par les médias, surtout maghrébins, a aussi ses limites. En comparaison avec la Tunisie, le Maroc et l’Algérie, la France a subi une hécatombe en termes de personnes contaminées et décédées du coronavirus.

Dans une analyse sur la situation épidémiologique en France, maghreb-intelligence.com souligne que "la performance lamentable au regard du budget de 11,3 % consacré à la santé en France, ne remet aucunement en cause les médecins et scientifiques français, dont une partie est issue de l’immigration maghrébine", mais "incrimine un management politique qui a démontré que le pays est en crise depuis une quinzaine d’années". Les populations maghrébines habituées par la rapidité des dirigeants français à réagir face à des crises internationales comme celles-ci, sont déçus.

Face à la pandémie du covid-19, "le leader du monde francophone s’est empêtré dans ses contradictions", souligne le site qui entre autres erreurs commises par Emmanuel Macron et qui a précipité le nombre de contaminations, cite l’appel des Français à se rendre dans les cinémas et les théâtres, l’organisation du premier tour des élections municipales. Et comme si cela ne suffisait pas, le président français décrète "un confinement très strict, avec à la clé des mesures draconiennes et punitives à l’encontre des Français".

En matière de gestion de la crise du covid-19, la France s’est révélée maître de l’improvisation. Pendant de longues semaines, elle "avait du mal à dépister au même rythme que l’Allemagne ou l’Espagne". La grande cacophonie survient lorsqu’il fallait prendre la décision d’utiliser de l’hydroxychloroquine pour traiter les cas déclarés. Une "véritable guerre civile" s’est déclenchée au sein de la communauté médico-scientifique, au milieu d’accusations d’affinités de certains "conseillers" de l’Élysée avec des laboratoires pharmaceutiques. "Un spectacle digne d’un pays du tiers-monde", indique maghreb-ntelligence.com.

La même source révèle qu’au moment où "le Maroc et la Tunisie fabriquaient des millions de masques de protection et les mettaient à la disposition de leurs citoyens à des prix symboliques, les autorités françaises avaient des difficultés à en fournir, ne serait ce qu’au personnel soignant". Le modèle français, aussi bien en ce qui concerne les études que la carrière professionnelle, est aujourd’hui "mis à rude épreuve". Pour les générations maghrébines actuelles et futures, "l’ancienne puissance coloniale a perdu beaucoup de points, et cela semble irréversible.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact