France : une Marocaine accusée d’homicide sur ses deux filles reste en prison

24 septembre 2020 - 10h00 - France - Ecrit par : S.A

La demande de remise en liberté de la Marocaine résidant en France, Naïma B., 53 ans, mise en examen pour homicide sur ses deux filles de 11 et 13 ans, disparues depuis décembre 2016 à Nérac, a été rejetée. La quinquagénaire restera donc en prison.

La chambre de l’instruction a rejeté la demande de remise en liberté de la quinquagénaire, placée en détention provisoire en septembre 2017, rapporte France info. Les faits s’étaient déroulés au mois de décembre 2016 à Nérac. Inès et Nawal, les deux filles de Naïma B., toutes deux polyhandicapées, avaient quitté leur centre spécialisé pour les vacances de Noël. Début janvier, elles n’ont plus rejoint l’établissement après les congés.

Leur disparition a été signalée en avril 2017. En juillet 2017, une instruction judiciaire est ouverte. Les enquêteurs soupçonnent Naïma B. de la disparition de ses deux enfants. À ce jour, les corps des disparues n’ont pas été retrouvés. La détenue affirme qu’elles sont toujours vivantes. À la barre, elle a maintes fois assuré avoir confié Inès et Nawal à une amie au Maroc.

Pour le parquet, les explications de la quinquagénaire conduisent au ralentissement de l’instruction et prolongent la durée de la détention. De son côté, l’avocate de la détenue, Sophie Grolleau, dénonce un non-respect du "principe du délai raisonnable".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Homicide - Prison

Aller plus loin

Casablanca : arrestation d’une mère et sa fille pour homicide et incendie volontaire

Les éléments de la brigade criminelle de la police judiciaire et la brigade judiciaire de Ben M’Sik à Casablanca ont interpellé, à Tifelt, une femme et sa fille âgées...

France : des fouilles pour retrouver deux Marocaines disparues en 2016

La police est toujours à la recherche des deux fillettes polyhandicapées, disparues depuis fin 2016 de Nérac (Lot-et-Garonne). De nouvelles fouilles ont été entreprises au début...

Deux meurtres violents en moins de 24h à Safi

Quelques heures après le décès, lundi, d’un lycéen tué par deux jumeaux, la ville de Safi a été à nouveau secouée par un autre homicide. Un jeune homme de 24 ans est décédé,...

Arrestation de l’auteur d’un double homicide à Rabat

Un homme de 57 ans aux multiples antécédents judiciaires a été arrêté, mercredi, par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Rabat. Il serait impliqué...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...