Les fruits et légumes marocains bientôt interdits en France ?

27 mars 2020 - 07h00 - France - Ecrit par : I.L

En raison de l’épidémie du coronavirus et au regard du renforcement des règles de confinement, notamment de la fermeture des marchés ouverts, les fruits et légumes du Maroc, pourtant très prisés dans l’hexagone, ne pourront plus traverser les frontières de la France.

Dans tous les hypers et supermarchés, les produits d’origine France seront désormais mis en avant pour limiter le risque de propagation du nouveau coronavirus. "Toutes les chaînes sont en train de passer à un approvisionnement français. Les produits étrangers présents en rayon seront écoulés ; mais après, il n’y aura pas d’approvisionnement hors de France", explique aux Échos, la Fédération du commerce et de la distribution qui souligne le maintien de prix accessibles.

L’annonce du Premier ministre, Édouard Philippe, sur le renforcement des règles de confinement et notamment la fermeture des marchés ouverts, a entrainé une vague d’interrogations dans le secteur agricole avec comme objectif 100 % de fruits et légumes français  !

Sujets associés : France - Agriculture - Alimentation

Aller plus loin

Le Maroc a produit 7 millions de tonnes de fruits de base

Le Maroc est classé au 28ᵉ mondial au titre des principaux pays producteurs des fruits de base. Cette statistique provient des données de l’Organisation des Nations Unies pour...

Moins cher, les fruits et légumes marocains inquiètent les producteurs espagnols

Le coordinateur des organisations agricoles et d’élevage d’Andalousie (COAG), Andrés Góngora dénonce la baisse des prix des produits provoquée par l’entrée des produits en...

Les fruits et légumes marocains ont (toujours) la cote en Europe

En Europe, les fruits et légumes du Maroc continuent d’avoir la cote en dépit de la pandémie de COVID-19. Les Européens font face à une kyrielle de dysfonctionnements dans les...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Maroc : vers une baisse de la production d’olive

Selon les prévisions de la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de l’Olive, la production d’olives au titre de la prochaine campagne, devrait être en baisse, en raison des effets du changement climatique et de la sécheresse qui sévit cette année...

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.