Le Maroc commence à fermer les lavages automobiles

5 août 2022 - 20h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Cette semaine à Rabat et à Salé, plusieurs garages de lavage de voiture ont été fermés par les autorités, dans le cadre de la lutte contre le gaspillage de l’eau potable, lancée pour faire face au stress hydrique.

Après la phase de sensibilisation, place à la répression contre l’usage incontrôlé de l’eau potable dans les villes, dans un contexte de sécheresse que traverse le Maroc. Cette opération de fermeture s’inscrit dans la droite ligne des directives du ministère de l’Intérieur, demandant aux autorités locales de prendre un ensemble de mesures afin d’éradiquer le stress hydrique qui touche le Maroc, rapporte Al Akhbar.

A lire : Sécheresse au Maroc : interdiction de nettoyage des places publiques à l’eau

Avant de procéder à la fermeture de ces unités, les autorités ont consulté leurs relevés de consommation en eau, afin de vérifier celles qui en consomment trop, souligne le journal, ajoutant qu’un délai d’une semaine avait été accordé à ces garages dans les quartiers concernés, pour suspendre leur activité.

Toutefois, tous les garages ne sont pas concernés par cette action. Ceux qui utilisent des procédés peu consommateurs d’eau ou écologiques peuvent poursuivre leurs activités. Il s’agit entre autres des promoteurs qui utilisent les eaux de la nappe phréatique, à condition bien sûr que les puits soient autorisés. Il en va de même pour les stations-services qui offrent ce service à leurs clients et qui utilisent des moyens économes en eau.

A lire : Durcissement des contrôles de stations de lavage de voitures à Rabat et Salé

De leur côté, les propriétaires des garages de lavage de voitures fermés ont exprimé leur mécontentement, qualifiant cette mesure d’abusive. Ils ont accusé les autorités de ne pas leur proposer d’autres alternatives. Entre autres mesures d’accompagnement dont ces derniers souhaiteraient bénéficier, des subventions pour les aider à s’équiper en pompes à haute pression qui sont peu consommatrices en eau.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Eau - Salé - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

La Banque mondiale alerte sur le risque de « stress hydrique » et de sécheresse au Maroc

Le Maroc est menacé par le « stress hydrique », des déficits pluviométriques réguliers et la sécheresse, a alerté la Banque mondiale qui souligne que ces facteurs auront « à...

Sécheresse : crainte de pénurie d’eau à Rabat et Casablanca

La crainte de la soif plane sur les villes de Rabat et Casablanca, touchées par une sécheresse qui dure depuis plusieurs mois. Un plan d’urgence est mis en place par les autorités.

Sécheresse au Maroc : interdiction de nettoyage des places publiques à l’eau

Pour faire face à la problématique de détresse hydrique qui menace le Maroc, le gouvernement a demandé aux autorités locales de prendre des mesures urgentes, pour garantir une...

Casablanca recycle ses eaux usées pour arroser ses espaces verts

La ville de Casablanca s’est dotée de plusieurs projets d’épuration et de recyclage des eaux usées traitées pour l’arrosage des espaces verts.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ultimatum pour Veolia au Maroc après la fusion avec Suez

Au Maroc, Veolia, géant français de l’eau et de la gestion des déchets, est dans de sales draps. À l’origine de ses ennuis, la cession de la Lyonnaise des eaux de Casablanca (Lydec), ex-filiale marocaine de Suez chargée de la distribution d’eau et...

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Safi : le maire s’octroie un garage en douce, la colère gronde

Le président de la commune urbaine d’Asfi a construit sans autorisation préalable un garage souterrain pour sa maison de deux étages, en chantier dans le quartier Miftah Al Rahma, suscitant l’indignation et la colère des résidents et des défenseurs des...

Maroc 2030 : le chantier des infrastructures s’accélère

Le Maroc se prépare activement pour la Coupe du monde 2030 qu’il coorganise avec l’Espagne et le Portugal. Les autorités ont annoncé, au titre de l’année 2024, une augmentation de 42 % du volume des projets d’infrastructures pour un montant total de 64...

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Le Maroc envisage des coupures d’eau

Face au grave déficit hydrique provoqué par six années de sécheresse, le Maroc met en œuvre des mesures strictes, dont une rationalisation draconienne de l’utilisation de l’eau.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.