Le gazoduc Nigeria-Maroc, l’alternative pour l’Europe pour s’approvisionner en gaz ?

15 mai 2022 - 23h40 - Monde - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Après l’invasion russe en Ukraine, l’Europe est à la recherche d’alternatives énergétiques et l’une d’entre elles pourrait être l’importation de gaz via le gazoduc Nigeria-Maroc.

Le Maroc et le Nigeria ont accéléré les démarches pour la création du gazoduc transafricain de 7 000 kilomètres qui va relier leurs deux pays via les eaux de 13 pays africains afin d’acheminer du gaz vers l’Europe. Mais le projet devrait durer 20 ans, ce qui ne règle pas le problème de l’Europe qui a besoin dans l’immédiat d’une alternative au gaz russe.

À lire : Le gazoduc Nigeria-Maroc intéresse la Russie

« J’ai reçu les Russes la semaine dernière, ils sont impatients d’investir dans ce projet et il y a beaucoup d’autres personnes qui veulent aussi le faire », a déclaré début mai le ministre nigérian du Pétrole, Timipre Sylva. Moscou serait intéressé par ce gazoduc pour contourner les sanctions occidentales et continuer à rester le leader du marché du gaz en Europe d’une part, et concurrencer l’Occident et la Chine sur le continent africain qui dispose d’énormes réserves de pétrole d’autre part.

À lire : L’Europe va-t-elle participer au financement du gazoduc Nigeria – Maroc ?

Pour Francis Perrin, spécialiste des questions énergétiques et chercheur associé à l’OCP Policy Center de Rabat, « le chemin est encore long » pour la réalisation de ce projet, car « deux grandes questions doivent être examinées avant la phase de construction : les marchés et le financement », a-t-il déclaré à El Mundo. « Le gaz pourrait causer des dommages importants à la Russie, car il faudrait quelques années pour rediriger le flux de ces exportations vers la Chine ou les pays d’Asie du Sud… », analyse pour sa part José Ignacio Linares, professeur d’ingénierie énergétique.

Linares reconnaît toutefois que « le blocus du gaz russe aurait des conséquences économiques pour l’Europe, étant donné que le secteur de l’industrie consomme la plus grande quantité de gaz », alertant sur « des pertes d’emplois et une récession économique, en particulier dans les pays où le secteur industriel est très développé comme l’Allemagne ».

Sujets associés : Nigéria - Gaz

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

L’Algérie accélère la mise en place du gazoduc avec le Nigeria

Le processus de réalisation du gazoduc transsaharien Algérie-Niger-Nigeria se poursuit. Jeudi dernier, les trois parties ont signé un mémorandum d’entente pour le démarrage de la...

La gazoduc Maroc-Nigéria plus que jamais d’actualité

Alors que l’Europe est embourbée dans une crise géostratégique liée à l’exportation du gaz avec les États-Unis et la Russie et que l’Algérie a coupé ses livraisons, le Maroc pourrait...

Gazoduc Nigeria – Maroc : le président nigérian veut séduire les Européens

En quête de financement pour le projet du gazoduc Maroc – Nigeria, le président nigérian Muhammadu Buhari a appelé le Royaume-Uni et l’Union européenne, à investir dans ce pipeline...

Le gazoduc Nigeria-Maroc intéresse la Russie

Les autorités nigérianes ont annoncé lundi que la Russie a exprimé son intérêt à investir dans le projet de Gazoduc Nigeria-Maroc.

Nous vous recommandons

Nigéria

Tourisme : le Maroc vise Israël et l’Afrique

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) explore de nouveaux marchés à fort potentiel pour la relance du secteur. Les pays comme Israël, le Portugal et même l’Afrique, sont à conquérir de toute...

Après avoir demandé le divorce de son milliardaire de mari, Laila Charani regrette

Divorcée depuis quelques mois, la top model marocaine Laila Charani exprime des regrets et compte renouer avec son ex-mari, l’homme d’affaires nigérian Ned Nwoko.

Classement FIFA : le Maroc devrait passer devant l’Algérie

Le Maroc pourrait intégrer, pour la première fois, le Top 30 mondial du classement FIFA, passant de la 35ᵉ à la 29ᵉ place. Au niveau africain, il devrait passer de la 4ᵉ à la 3ᵉ place, dépassant l’Algérie.

Un projet à plus de 1,3 milliard de dollars entre le Maroc et le Nigeria

Une nouvelle plateforme de produits chimiques de base d’une valeur de 1,3 milliard de dollars sera bientôt opérationnelle entre le Maroc et le Nigeria pour booster l’approvisionnement de certains produits chimiques entre les deux...

La scène hilarante de Rosella Ayane lors du match Maroc-Nigeria

Les Lionnes de l’Atlas se sont imposées aux tirs au but face à l’équipe du Nigeria sur le score de 5 buts à 4 (1-1), au terme de la demi-finale disputée lundi au Complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat et ont filé, pour la première fois, en finale. Un...

Gaz

Maroc : le prix du gaz butane reste inchangé depuis plus de 30 ans

Malgré la conjoncture, le Maroc a surmonté la hausse du prix des denrées de premières nécessités. Par exemple, celui gaz butane n’a connu aucun changement majeur depuis 1990, selon le ministre chargé du Budget, Fouzi...

L’Espagne réticente à acheminer du gaz vers le Maroc

L’Espagne n’a toujours pas autorisé l’envoi de gaz au Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe en sens inverse. Les autorités espagnoles hésitent à donner le feu vert pour démarrer l’opération, sans doute en raison des menaces de...

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui aspire à...

Maroc : l’éventuelle levée de la subvention du gaz butane passe mal

L’éventuelle levée de la subvention du prix de la bonbonne de gaz au profit de l’octroi des aides directes aux ménages vivant dans la précarité ne passe pas auprès de la Fédération marocaine des droits du...

Exploration de gaz à Larache : nouveau financement pour Chariot Oil & Gas

La société britannique spécialisée dans l’exploration gazière, Chariot Oil & Gas, affirme avoir levé 25,5 millions de dollars pour ses explorations au Maroc.