Fin du monopole des Sefrioui sur le ghassoul ?

22 mai 2013 - 14h58 - Economie - Ecrit par : Fouad Boumnadel

Le groupe parlementaire du Parti Justice et Développement a appelé mardi à mettre un terme au monopole exercé depuis 50 ans par la famille Sefrioui, sur les gisements de ghassoul (argile minéral) au Maroc.

Le député PJD Belaïd Aloullal, a défendu une exploitation raisonnée des 27.000 hectares de ghassoul situés dans la région de Boulmane. Le député estime qu’il serait plus avantageux pour l’économie marocaine, de charger une entreprise ou une agence sous tutelle de l’Etat, de l’exploitation de l’argile.

Le commerce de ghassoul échappe au contrôle de l’Etat depuis 1960, en raison de complicités et de cafouillages, une situation dont souffrent en premier lieu les habitants de la région de Boulmane, qui ne tirent aucun bénéfice de cette ressource naturelle.

En réponse, Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement et du Transport, a promis de briser le monopole exercé par la famille Sefrioui. Des appels d’offres seront lancés en septembre prochain, afin d’ouvrir le marché à d’autres investisseurs. Les nouveaux concurrents des Sefrioui, devront se soumettre à des cahiers de charge très stricts, encadrant entièrement l’exploitation des gisements d’argile.

Le ghassoul, dont l’unique gisement au monde se trouve au Maroc, est une argile naturelle au pouvoir nettoyant, qui sert à la fabrication de nombreux produits cosmétiques.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Mode - Boulemane - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelaziz Rebbah - Anas Sefrioui - Ghassoul

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Hiba Abouk : Achraf Hakimi déjà oublié

En septembre, les lecteurs de l’un des magazines mensuels du monde anglophone les plus connus de la gent féminine vont découvrir l’actrice espagnole Hiba Abouk, ex-épouse d’Achraf Hakimi, plus belle que jamais, en couverture.

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...