Haifa Wehbe interdite de concerts au Maroc ?

26 août 2007 - 20h52 - Culture - Ecrit par : L.A

Les fans de la chanteuse libanaise Haifa Wehbe ont été déçus d’apprendre que les autorités d’Agadir avaient annulé son concert du 18 août, pour des raisons de sécurité. Cette annulation a déclenché des rumeurs selon lesquelles la chanteuse serait interdite de concerts au Maroc.

L’annulation du concert que la chanteuse pop libanaise Haifa Wehbe devait donner sur le front de mer d’Agadir le 18 août a déçu de nombreux fans, et déclenché des rumeurs selon lesquelles cette chanteuse, parfois très controversée, n’aurait pas le droit de se produire au Maroc. Les autorités municipales d’Agadir ont affirmé que cette décision avait été prise au vu de la situation très tendue que connaît le Maroc. Un responsable de la sécurité a affirmé à Magharebia que "cette annulation n’a été nullement une interdiction".

Nombre de ceux qui attendaient ce concert avec impatience ont été déçus par cette décision. Ainsi Hassan, de Casablanca, aurait bien voulu que les autorités relèvent le défi d’assurer la réussite de ce concert, qui allait certainement drainer un public nombreux. "C’était une occasion pour l’Etat de démontrer sa capacité à maîtriser la situation sécuritaire en toute circonstance", a-t-il déclaré. Sa femme Hanaa a quant à elle estimé que l’annulation de ce concert n’était pas la bonne solution. "Le concert devait s’organiser au grand bonheur des fans de Haifa Wehbe, d’une part, et au grand dam des porteurs d’idées intégristes et destructrices, d’autre part", a-t-elle déclaré à Magharebia.

Dans une déclaration à la presse rendue publique lundi 20 août, Haifa Wehbe s’est excusée auprès de son public et a tenu à préciser qu’elle n’était pas du tout responsable de cette annulation. "Personne ne m’a interdit de chanter au Maroc. L’interdiction est une pure rumeur. J’ai déjà chanté sans problème à Tanger à l’occasion du lancement d’une nouvelle station radio." Elle a ajouté que la raison principale de l’annulation de ce concert était la récente tentative d’attentat de Meknès. "Je pense que cet acte est un fait qui est loin d’être négligeable. Car nous vivons au Liban la même situation et toute information au sujet d’un acte terroriste nous met dans un état d’inquiétude, d’angoisse et de panique."

Toutefois, beaucoup ont vu dans cette décision une interdiction pure et simple de Haifa, car plusieurs concerts ont récemment été organisés par des chanteurs libanais, égyptiens et algériens au Maroc, dont celui du 16 août à Agadir de Rami Ayyach, ou encore ceux de stars du raï comme Khaled, Reda Taliani et Chebba Zehounia. Aucun de ces concerts, qui ont drainé un public nombreux, n’ont été annulés en dépit de l’état d’alerte déclaré en juillet dernier.

En réponse à ces remarques, Wehbe a indiqué que la situation sécuritaire actuelle, accentuée par un acte terroriste la semaine dernière à Meknès, ne permettait pas d’organiser un concert qui devait drainer un important public. "C’est exactement ce qui m’a été dit", a-t-elle tenu à confirmer.

Dans son message au public marocain, la chanteuse libanaise a précisé qu’elle avait reversé son cachet aux organisateurs. "Je suis une Arabe et mes principes ne me permettent pas d’être récompensée pour un travail que je n’ai pas fait, même si ce n’est pas de ma faute et même si les clauses du contrat ne le prévoient pas." Elle a conclu son message par un appel plein de passion : "Je respecte les Marocains, et je ne veux pas que cette relation, basée sur le respect mutuel, soit perturbée par des rumeurs et des informations infondées."

Magharebia - Hassan Benmehdi

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Musique - Concert - Haifa Wahbe

Aller plus loin

Haifa Wehbe à Mawazine : une star à prix d’or

La chanteuse Haifa Wehbe participera à la 19ᵉ édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde, prévu le 24 juin à Rabat. L’artiste libanaise aurait reçu un gros cachet pour se...

Cheikh Fizazi ne veut pas que Haifa Wahbe "salisse" le Maroc

Le Cheikh Mohamed Fizazi vient de dénoncer sur son compte Facebook la venue prochaine au Maroc de la chanteuse libanaise Haifa Wehbe.

Ces articles devraient vous intéresser :

Saad Lamjarred sanctionné par Youtube ?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred explique les raisons qui seraient derrière la baisse inquiétante du nombre de vues de ses chansons sur la plateforme YouTube.

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.

Le chanteur Ihab Amir au cœur d’une polémique

Une réponse du chanteur Ihab Amir à un de ses abonnés Instagram suscite la controverse au Maroc.

Samira Said et Saad Lamjarred très critiqués

Le compositeur marocain Nabil El Khalidi a dénié à la chanteuse Samira Said et au chanteur Saad Lamjarred le statut d’artiste de renommée mondiale. Il estime par ailleurs qu’aucun artiste arabe, ancien ou nouveau ne l’a été.

Taxe musique et télévision : Les restaurateurs et cafetiers marocains se révoltent

En plein bras de fer avec le Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA), les propriétaires de cafés et restaurants au Maroc ont décidé de porter l’affaire devant la justice. Ils réfutent les demandes de redevance émises par le BMDA, affirmant qu’elles ne...

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Rym Fekri sous le feu des critiques

La chanteuse marocaine Rym Fekri essuie de nombreuses critiques de la part de ses fans. Ces derniers reprochent à la veuve notamment le non-respect de la période de deuil.

L’artiste Jaouad Alloul évoque son homosexualité et ses extravagances

Dans une interview, Jaouad Alloul, artiste pluridisciplinaire et entrepreneur créatif autodidacte d’origine marocaine, s’est livré comme jamais sur son nouvel album, sa crise conjugale et son rêve.

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

Manal Benchlikha sous le feu des critiques

La chanteuse marocaine Manal Benchlikha est critiquée pour ses propos envers ses collègues qu’elle accuse de l’imiter dans l’espoir d’obtenir le succès que rencontrent ses dernières œuvres musicales, publiées sur YouTube.