Hassan Ammari, le Marocain qui a parcouru les routes migratoires d’Afrique et d’Amérique latine

2 août 2022 - 19h20 - Ecrit par : A.P

Le militant marocain Hassan Ammari a parcouru les routes migratoires d’Afrique et d’Amérique latine, depuis le Niger au Mexique, voyagé et souffert avec les migrants pour vivre cette expérience dangereuse.

Ammari, 52 ans, est un fonctionnaire municipal qui a consacré près de trente ans de sa vie à la défense de la cause migratoire à Oujda, ville marocaine frontalière avec l’Algérie, et qui est devenue depuis les années 90 une route très pratiquée par les migrants maghrébins et subsahariens qui tentent de rejoindre l’Europe par voie terrestre via Melilla, ou par la Méditerranée. « Dès qu’un migrant arrive au Maroc, il considère qu’il a déjà un pied en Europe », a expliqué Ammari dans un entretien accordé par visioconférence à EFE depuis son domicile à Oujda.

Ammari a commencé son périple en 2012 où il a effectué plusieurs traversées à pied entre Oujda et les villes algériennes de Maghnia et Ain Sefra. En 2015 et 2016, il a parcouru environ 460 kilomètres dans le désert nigérien, d’Agadez à Essamaka, une ville limitrophe de l’Algérie. Puis, il a traversé la frontière et « fait une quinzaine de kilomètres en territoire algérien », raconte l’activiste qui a vu des « tombes de migrants, d’enfants, morts de soif en cours de route. La chaleur allait jusqu’à 48 degrés… ».

À lire : De l’Algérie au Maroc, la nouvelle route migratoire des Subsahariens

En mai dernier, il a accompagné, pendant dix jours, certaines mères d’Amérique centrale à la recherche de leurs enfants disparus au Mexique. Au cours de ce périple, il a vu les moyens auxquels les migrants ont recours, comme le train de marchandises connu sous le nom de « La Bestia ». Pour Ammari, les migrants des deux continents sont confrontés aux mêmes dangers et « peuvent perdre la vie au cours de leur voyage », mais souligne toutefois la « grande sensibilité » de la question migratoire en Amérique latine par rapport à l’Afrique.

« Nous pouvons apprendre de cette expérience », suggère Ammari qui regrette le fait qu’en Afrique, la question migratoire reste « une question des migrants » et que les États centraux ne voient et ne gèrent que « la dimension sécuritaire » de la question. Membre de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), Ammari profite de ses vacances pour aider les migrants qui arrivent à Oujda et sensibiliser sur la question migratoire dans différents forums.

Tags : Oujda - Algérie - Immigration clandestine - Niger

Aller plus loin

Assaut de Melilla : le Maroc accuse l’Algérie

Le Maroc affirme que les migrants subsahariens qui ont tenté de sauter la clôture de Melilla vendredi, ont été dirigés par des « miliciens expérimentés » qui se sont infiltrés dans...

Arrestations massives de migrants subsahariens au Maroc

L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), a dénoncé samedi les arrestations massives de migrants subsahariens au Maroc, près des frontières de Ceuta et...

De l’Algérie au Maroc, la nouvelle route migratoire des Subsahariens

Les migrants subsahariens, d’origine soudanaise pour la plupart, qui ont tenté de sauter la clôture de Melilla le 24 juin dernier, ont confié aux responsables de l’immigration...

Un camp de migrants subsahariens démantelé à Casablanca

Un camp de fortune des migrants subsahariens, situé près de la gare routière Oulad Ziane, a été démantelé samedi, par les autorités de Casablanca.

Nous vous recommandons

L’Europe accepte le pass vaccinal marocain

Voyager dans les pays de l’Union européenne sera désormais plus facile pour les ressortissants marocains. La Commission européenne a décidé mercredi, que les certificats Covid-19 délivrés par le Maroc sont conformes avec ceux de l’Union européenne...

La France retire le Maroc de la zone rouge, plus de quarantaine

La France a retiré le Maroc de la zone rouge « caractérisée par une circulation particulièrement active de l’épidémie de Covid-19 » pour le classer en zone orange. Les voyageurs en provenance du royaume ne seront plus soumis à une quarantaine à leur arrivée...

Voici le plan de Sebta et Melilla pour ne plus dépendre du Maroc

Le gouvernement espagnol prévoit de mettre en œuvre en urgence un plan stratégique pour lutter contre le «  blocus économique du Maroc  » sur Ceuta et Melilla.

Russie : l’interdiction d’exportation des fruits et légumes européens profite au Maroc

La Russie vient de prolonger d’un an son interdiction de fruits et légumes européens sur son territoire imposée depuis 2014. Cette mesure, qui pénalise des pays comme l’Espagne qui enregistre des pertes estimées à 300 millions d’euros, profite en revanche au...

Vidéo intime de Vitaa à Marrakech sur la toile, la chanteuse agacée

La chanteuse française Vitaa s’est visiblement agacée du comportement de son styliste qui l’a filmée en pleine session bronzage au bord d’une piscine à Marrakech et a partagé une vidéo intime sur les réseaux sociaux. Voulant la filmer encore, la chanteuse a...

Transavia lance une nouvelle liaison vers le Maroc (29 euros)

Pour les fêtes de fin d’année, la compagnie aérienne Transavia France prévoit de relier les aéroports de Nantes et de Fès. Elle envisage aussi de renforcer son programme de vols au départ de l’aéroport de Lyon vers Agadir et...

France : un air brûlant en provenance du Maroc à l’origine d’un nouvel épisode caniculaire

Un air brûlant en provenance du Maroc va provoquer une nouvelle semaine caniculaire en France, où les températures vont grimper jusqu’à 40 degrés.

Melilla : 3 prisonniers marocains s’évadent de prison en jet-ski

Trois Marocains détenus à la prison de Melilla, et détenteurs d’une permission de sortie, se sont évadés pour retourner au Maroc à bord d’un jet-ski. Auparavant, ils avaient retiré l’argent qu’ils ont gagné en travaillant en...

Nouvelle usine de Smurfit Kappa au Maroc

Smurfit Kappa a lancé ce mardi à Rabat la construction d’une usine de fabrication et de transformation de cartons ondulés, sa première usine en Afrique. Elle fournira des solutions d’emballage innovantes et durables pour divers secteurs, tels que les...

Marrakech : le personnel d’un hôpital attaqué au sabre

Le personnel soignant d’un centre de vaccination pour nourrissons de Marrakech a été agressé par une bande criminelle armée de sabres. Plusieurs professionnels ont été blessés à des degrés divers.