Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

18 septembre 2022 - 08h40 - Monde - Ecrit par : A.P

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période 2021-2027 sont « bien en deçà » des dépenses annuelles du Maroc dans ce domaine, estimées à 427 millions d’euros.

« Dans le cadre d’une bonne coopération, d’un bon voisinage et d’une responsabilité partagée, nous considérons que les 300 millions d’euros de soutien financier et 200 millions d’euros supplémentaires de soutien technique que l’UE a accordés au Maroc pour la période 2021-2027, sont bien en deçà de nos dépenses annuelles estimées à 427 millions d’euros », a déclaré Zerouali à EFE, précisant qu’« avec ou sans aide », le Maroc maintiendra ses efforts en matière de lutte contre l’immigration clandestine.

L’aide européenne a augmenté de près de 50 % par rapport à la précédente allocation reçue par le Maroc qui était de 346 millions d’euros sur la période 2014-2020. L’Europe est un « partenaire stratégique » du Maroc, a en outre ajouté le directeur de la migration qui assure que le royaume n’utilise pas la migration comme une arme politique, allusion faite à la crise migratoire de mai 2021 à Sebta. « Le Maroc est un État responsable […], il n’instrumentalise rien pour des raisons politiques. Ces accusations sont sans fondement », a-t-il insisté.

À lire : Immigration : l’efficacité de l’aide européenne au Maroc en question

À fin juillet, le Maroc a empêché 40 600 migrants d’entrer illégalement en Europe (soit 11 % de plus qu’en 2021), sauvé environ 7 000 migrants en mer et démantelé 124 réseaux de trafic de migrants. « Ces résultats concluants montrent qu’il y a eu une baisse des arrivées de migrants sur les côtes espagnoles, mais cela ne signifie pas que la pression a baissé », relativise Zerouali. Le responsable a en outre indiqué que les agents ont agi dans le respect des droits le 24 juin lors de l’assaut d’environ 2 000 migrants subsahariens à la frontière de Melilla, qui a fait au moins 23 morts selon les sources officielles marocaines.

« Ce qui s’est passé à Melilla est inédit en termes de volume et de niveau de violence des migrants. Cela montre que les flux migratoires de l’Algérie vers le Maroc sont importants. S’il n’y a pas de coopération sincère et de bonne foi entre les voisins, nous ne pouvons pas arrêter ces flux », a expliqué le responsable marocain qui a par ailleurs rassuré que le pays dispose de services de protection de l’enfant et de centres d’accueil pour la réintégration des mineurs non accompagnés en Europe.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Union européenne

Aller plus loin

Maroc/Immigration : un projet de 44 millions d’euros financé par l’UE prend fin en avril

Démarré en avril 2019, le projet « Appui à la gestion globale des frontières et de la migration au Maroc », d’un budget de 44 millions d’euros entièrement financé par l’Union...

« Le Maroc ouvre et ferme les vannes de l’immigration irrégulière »

Le flux migratoire à Malaga a considérablement chuté ces dernières années, passant de 5 630 en 2018 à 231 en 2021 et à peine 69 cette année.

Le Suriname « déçu » d’avoir annulé le visa pour les Marocains ?

Le Maroc n’est pas concerné par la décision du Suriname de rétablir l’exigence de visa d’entrée pour les citoyens de 21 pays à partir du 1ᵉʳ mai prochain. Cette annonce survient...

Immigration : l’efficacité de l’aide européenne au Maroc en question

L’Espagne octroie chaque année 30 millions d’euros d’aide au Maroc, en plus des plus de 300 millions d’euros d’aide dont le royaume bénéficie de l’Europe pour lutter contre...

Ces articles devraient vous intéresser :

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.