Immigration : l’efficacité de l’aide européenne au Maroc en question

23 mars 2022 - 07h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’Espagne octroie chaque année 30 millions d’euros d’aide au Maroc, en plus des plus de 300 millions d’euros d’aide dont le royaume bénéficie de l’Europe pour lutter contre l’immigration clandestine. Malgré cet appui important, les flux migratoires ne cessent de grimper.

Le Maroc est le deuxième pays qui reçoit le plus d’aide de l’Europe pour la coopération migratoire, soit 346 millions d’euros selon les données de mai 2021 de la Commission européenne, une période qui coïncide avec l’invasion de plus de 10 000 migrants à Ceuta, provoquant une crise migratoire inédite. Malgré cela, le gouvernement de Pedro Sanchez a approuvé l’année dernière une aide de 30 millions d’euros au Maroc, laquelle vient s’ajouter à celles approuvées en 2019 et 2020 pour le contrôle des flux migratoires.

Des sources du ministère de l’Intérieur espagnol, consultées par Europa Press, précisent aussi que, grâce au fonds européen géré par la Fondation internationale et ibéro-américaine pour l’administration et les politiques publiques (FIIAPP), le Maroc a également reçu des équipements militaires et techniques (véhicules tout-terrain, drones, radars, etc.) pour le contrôle des frontières.

À lire : L’Espagne a accordé plus de 100 millions d’euros d’aide au Maroc entre 2014 et 2019

Ces aides visent à « contribuer au financement du déploiement des autorités marocaines dans leurs activités de lutte contre l’immigration clandestine, le trafic de migrants et la traite des êtres humains », avait assuré en novembre 2018 le président Sanchez. Mais en dépit de ces actions de soutien au Maroc, le flux migratoire n’a pas chuté. Au contraire, elle prend des proportions alarmantes, passant de 76,9 % en 2021 à 239,5 % au cours des trois premiers mois de 2022, en raison des assauts de migrants subsahariens à la clôture de Melilla, les 2 et 3 mars.

De janvier à décembre 2021, 41 632 migrants sont entrés irrégulièrement en Espagne, soit une augmentation de 21,9 % par rapport aux 32 513 enregistrés en 2019, avant le début de la pandémie de Covid-19. Pourtant, le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a récemment salué la « parfaite » coopération migratoire avec le Maroc, soulignant que la crise sanitaire ayant entraîné la fermeture des frontières, était à l’origine de l’augmentation des flux migratoires.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Union européenne

Aller plus loin

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union...

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette...

Maroc-Espagne : une avancée notable dans la lutte contre la migration clandestine

La migration clandestine constitue l’une des principales préoccupations du Maroc et de l’Espagne. En témoignent les données de l’année 2021 et du premier trimestre 2022.

L’Espagne soutient l’octroi de l’aide européenne au Maroc

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, a catégoriquement rejeté lundi, au Conseil européen, la proposition de suspendre l’allocation des fonds européens au Maroc, le temps...

Ces articles devraient vous intéresser :

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.