Recherche

L’Algérie a expulsé des Marocains

© Copyright : DR

29 septembre 2021 - 14h20 - Monde - Par: S.A

L’Algérie a expulsé mardi 28 septembre 2021 une quarantaine de Marocains vers le Maroc à travers la frontière terrestre entre les deux pays voisins, ouverte exceptionnellement. Cette frontière est fermée depuis 1994.

Déjà l’impact de la rupture par l’Algérie de ses relations diplomatiques sur la vie des migrants marocains ? Dans une déclaration à l’AFP, Hassane Ammari, responsable de l’association Aide aux migrants en situation vulnérable (AEMSV) a fait savoir que les autorités algériennes ont remis à leurs homologues marocaines une quarantaine de migrants à travers le poste-frontière de Zouj Bghal, ouvert exceptionnellement. Les autorités marocaines ont affrété un bus pour assurer le transport de ces migrants expulsés.

À lire : Un proche de Tebboune appelle à l’expulsion des Marocains d’Algérie

Alors que l’AEMSV s’attendait à la libération de sept migrants après avoir adressé une correspondance aux autorités algériennes à la demande de leurs familles, « la bonne surprise est que le nombre des expulsés était d’environ 40 personnes ». Selon Hassane Ammari, la côte méditerranéenne du Maroc est l’un des principaux points de départ des migrants tentant de rejoindre l’Espagne, mais « il arrive que certaines embarcations, perdues, échouent sur les côtes algériennes ». Il a fait savoir que des migrants marocains ont été « arrêtés sur le sol algérien alors qu’ils tentaient la traversée vers l’Europe depuis la Tunisie ou la Libye ».

À lire : Algérie : les Marocains dans la hantise de l’expulsion

Fermée depuis 1994, c’est la première fois le poste-frontière terrestre de Zouj Bghal a été ouverte de façon exceptionnelle après plus d’un mois de rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Algérie. Le 22 septembre, les autorités algériennes ont pris une nouvelle mesure contre le Maroc : fermeture de son espace aérien aux avions marocains civils et militaires et à ceux ayant un numéro d’immatriculation marocain. Selon le diplomate algérien, Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara, son pays pourrait prendre de nouvelles mesures contre Rabat.

Mots clés: Algérie , Expulsion

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact