Algérie : les Marocains dans la hantise de l’expulsion

28 août 2021 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

En Algérie, les Marocains vivent désormais dans la hantise de l’expulsion depuis la décision algérienne de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Ils redoutent la situation de 1976, où plus de 350 000 Marocains ont été renvoyés en raison de la rupture des relations entre les deux pays sous la présidence de Houari Boumédiène à cause des différends sur la question du Sahara.

« Un ami m’a appelé pour me donner la nouvelle. Sous le choc, j’ai raccroché, fait mes ablutions et ma prière et demandé à Dieu que la situation n’empire pas, que je ne sois pas expulsé et que je puisse trouver une solution pour vivre auprès de ma femme », confie à Middle East Eye Aareb, artisan décorateur d’intérieur, originaire de la ville de Fès au Nord-Est du Maroc. Ce Marocain de 37 ans raconte s’être installé à Mila, dans l’Est de l’Algérie, à l’âge de 15 ans. « Dans mon pays natal, je leur dis que le Maroc est ma mère biologique et l’Algérie, ma mère adoptive. J’ai fait ma vie ici, et à l’exception de ma famille, je n’ai presque plus rien au Maroc », dit-il.

À lire : L’Algérie met fin au gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc

La rupture des relations diplomatiques entre Rabat et Alger semble doucher l’espoir du trentenaire : « J’espérais trouver une solution et faire venir ma femme. […] J’ai encore des projets ici et je compte faire ma vie en Algérie. Je prie pour qu’on ne nous expulse pas trop rapidement et que [les autorités] me laissent le temps de finir mes projets, de rembourser mes dettes ». Tout comme Aareb, Ismail Farih, un youtubeur marocain aux plus de 46 000 followers sur YouTube et 2 000 sur Instagram partage le même sentiment. « J’espérais profondément que la situation s’améliore. Je ne m’y attendais pas du tout. J’ai des projets de vie ici. Je n’ai pas assez de recul pour savoir si cette décision va influencer ces projets », assure-t-il.

À lire : L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

Son rêve, c’est de s’établir en Algérie et d’y fonder une famille. Aux yeux de ce Fassi de 25 ans, les tensions politiques entre les deux pays n’étaient que « des nuages passagers ». Fort de cette conviction, il avait d’ailleurs tenté de « rapprocher les deux peuples frères » et de « les aider à dépasser les préjugés » en convertissant sa chaîne YouTube dédiée à la musique en chaîne de découverte des cultures et des coutumes des deux pays voisins. « J’ai constaté que les Algériens étaient friands de tous les contenus liés au tourisme et à l’aventure. Alors j’ai décidé de travailler sur ce genre de contenu dans le but de rapprocher les deux peuples. J’ai plus de 150 vidéos sur ma chaîne aujourd’hui ! », raconte-t-il.

À lire : La France appelle le Maroc et l’Algérie au dialogue

Mohamed, 21 ans, étudiant en génie électrique et énergétique à Oran se désole, lui aussi, de la situation actuelle. « J’espérais qu’un jour, la frontière terrestre serait rouverte. Autant dire que l’annonce de la rupture entre Alger et Rabat m’a mis en colère. Je ne la comprends pas ! », confie-t-il. « Parfois, lorsque les gens apprennent que je suis Marocain, ils me traitent mieux que leurs concitoyens. Il m’arrive souvent d’être invité par mes collègues et leurs familles à dîner ou passer la nuit. Je n’ai jamais rencontré le moindre problème. Je regrette juste ces différends politiques qui affectent le plus ceux qui, comme nous, sont coincés au milieu… »

Sujets associés : Algérie - Diplomatie - Expulsion

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

L’Algérie prépare-t-elle l’expulsion des Marocains ?

En pleine rupture de ses relations avec le Maroc, l’Algérie s’activerait pour l’expulsion des Marocains présents sur son territoire et le rapatriement des Algériens résidant dans...

Un sénateur algérien appelle à l’imposition du visa pour les Marocains

Alors que la rupture par l’Algérie des relations diplomatiques avec le Maroc ne concerne pas le volet consulaire, un sénateur algérien a appelé Alger à imposer le visa aux...

Rupture avec le Maroc : pas d’inquiétudes dans le rang des Marocains d’Algérie

Certains Marocains d’Algérie ne semblent pas être inquiets au sujet de la décision algérienne de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. Le ministre algérien des Affaires...

Un proche de Tebboune appelle à l’expulsion des Marocains d’Algérie

Arslane Chikhaoui, expert en géopolitique, un proche conseiller du président algérien Abdelmadjid Tebboune, appelle à l’expulsion de ressortissants marocains établis en...

Nous vous recommandons

Algérie

Liège : émoi après le décès de Alla, 5 ans

Une Liégeoise de 5 ans, Alla Rezkallah, est décédée après une chute accidentelle du 3ᵉ étage d’un immeuble. La famille est sous le choc.

CHAN 2023 : la FRMF convoque à nouveau les joueurs

Libérés le mardi 10 janvier, les joueurs de la sélection nationale des moins de 23 ans ont été rappelés par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) pour reprendre leur stage de préparation au Complexe Mohammed VI de...

Absence du Maroc au CHAN 2023 en Algérie : Patrice Motsepe avoue son échec

Après avoir assisté au complexe Mohammed VI de Salé à la cérémonie du tirage au sort du mondial des clubs, Patrice Motsepe s’est prononcé sur l’absence du Maroc au CHAN 2023 qui se déroule actuellement en...

Sahara : l’Algérie travaille à monter la Tunisie contre le Maroc

L’Algérie, protectrice du Polisario, est déterminée à monter la Tunisie contre le Maroc pour que celle-ci s’aligne derrière l’option de l’Indépendance du Sahara occidental.

L’Algérie convoque l’ambassadeur du Maroc

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Bouqadoum, a convoqué l’ambassadeur du Maroc à Alger, le mercredi 13 mai. Il s’agit de protester contre une déclaration attribuée au consul du Maroc à Oran, dans laquelle l’Algérie est désignée comme un "État...

Diplomatie

« Les intérêts marocains » avant la question palestinienne

La normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël continue de susciter de vives réaction chez certains Marocains ou islamistes défenseurs de la cause palestinienne. Kader Abderrahim, auteur de Géopolitique du Maroc, martèle qu’«  on...

Une visite du chef de la diplomatie israélienne au Maroc se prépare

Suite à l’invitation adressée à son homologue marocain Nasser Bourita, Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères envisage de se rendre au Maroc. Les deux parties préparent cette visite...

Des personnalités invitent Joe Biden à soutenir l’initiative marocaine d’autonomie du Sahara

Dans une correspondance adressée à l’actuel président des États-Unis, Joe Biden, 250 personnalités internationales de 25 pays ont salué la décision américaine de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Le président américain est invité, par la même...

Vers un nouveau report du sommet Maroc-Espagne

Le sommet maroco-espagnol qui devait avoir lieu le 17 décembre dernier pourrait être à nouveau reporté en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. Du moins, ce serait le motif officiel.

Une délégation de l’American Jewish Committee au Maroc

Une délégation de l’American Jewish Committee (AJC) a été reçue au cabinet du ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, pour discuter du Sahara et des relations avec les États-Unis.

Expulsion

Hassan Iquioussen arrêté en Belgique, sera-t-il expulsé vers la France ?

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française, l’imam d’origine marocaine Hassan Iquioussen vient d’être arrêté près de Mons en Belgique.

Des Marocains expulsés de Bosnie

Sur ces trois derniers mois, 401 ressortissants étrangers dont des Marocains, ont été frappés de mesures d’expulsion de Bosnie-Herzégovine, pour entrée et séjour illégal dans le pays.

Un Marocain refuse le test PCR pour empêcher son expulsion de France

Alors qu’il devrait être expulsé du territoire français, un Marocain trouve la ruse de retarder l’échéance en refusant de se soumettre à un test PCR de détection du Covid-19.

La hantise des sans-papiers marocains en centre de rétention

En France, les sans-papiers marocains et d’autres nationalités en centres de rétention administrative (CRA) expriment leur refus de faire un test Covid-19. Et pour cause.

Maroc : la tranquillité de l’oasis de Figuig menacée

Les habitants de Figuig, une oasis historique enclavée aux confins du Maroc et de l’Algérie, font les frais des tensions entre les deux pays. Depuis le mercredi 17 mars, des militaires algériens ont été déployés pour bloquer les passages quotidiens des...