Taoufik Hejira, Karim Ghellab et Yasmina Baddou suspendus de l’istiqlal

11 février 2017 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Pour avoir critiqué ouvertement le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, trois personnalités viennent d’être suspendues par le Conseil national du parti.

Taoufik Hejira, Karim Ghellab, et Yasmina Baddou ont été suspendus le 9 février pour une durée de 18 mois pour « violation des règlements du parti, nuisance à ses intérêts et manque de discipline », indique le parti dans un communiqué repris par le site TelQuel.

Les trois anciens ministres avaient vivement critiqué les propos de Hamid Chabat sur la marocanité de la Mauritanie en décembre dernier, alors que le royaume cherchait encore des soutiens africains pour son retour au sein de l’Union africaine.

« Je ne reconnais pas cette décision qui n’a aucune valeur juridique et politique », a déclaré à TelQuel l’ancien ministre des Transports pour qui la commission d’arbitrage du parti est « sous l’emprise de Hamid Chabat, ce qui signifie qu’elle est juge et partie à la fois ». Malgré cette sanction, Karim Ghellab n’écarte pas l’idée de se présenter en mars prochain à la succession de celui qui vient de le suspendre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Karim Ghellab - Yasmina Baddou - Istiqlal - Ahmed Taoufiq Hejira - Hamid Chabat

Aller plus loin

Après les propos de Chabat, Mohammed VI rassure le président mauritanien sur l’intégrité territoriale de son pays

Le roi Mohammed VI s’est entretenu mardi au téléphone avec le président mauritanien Mohammed Ould Abdelaziz lors duquel il a réitéré « son soutien et son amitié indéfectibles ».

Le ministère des Affaires étrangères critique sévèrement Chabat après ses propos sur la Mauritanie

Les propos tenus par le secrétaire général du parti de l’Istiqlal sur la souveraineté de la Mauritanie ne sont pas du goût du ministère des Affaires étrangères qui a publié un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...