Huelva : un homme accusé d’agression sexuelle sur des saisonnières marocaines

2 octobre 2022 - 08h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’une des quatre saisonnières marocaines ayant accusé le gérant d’une ferme de Torre Pacheco (Murcie) d’agression sexuelle, a déclaré mercredi lors de la deuxième session du procès que ce dernier l’avait menacée de ne pas lui renouveler son contrat de travail si elle n’accepte pas d’avoir des relations sexuelles avec lui.

Le parquet a requis contre l’accusé une peine de 95 ans de prison pour six crimes continus d’agression sexuelle et un crime contre les droits des travailleurs. La saisonnière marocaine a déclaré lors du procès qu’elle n’a jamais été témoin d’abus ou d’agression sexuelle contre les autres plaignantes, mais que l’une d’elles lui a suggéré de contacter une association si elle avait été agressée ou menacée par l’accusé.

À lire : Huelva : un homme risque 5 ans de prison pour abus sexuels sur des saisonnières marocaines

C’est le syndicat CCOO qui a informé la Garde civile de l’affaire. L’agent de l’Institut armé qui a pris la déposition de la première victime le 7 septembre 2020, a affirmé que cette dernière avait peur et était « paniquée ». Cinq autres femmes ont par la suite porté plainte contre le même gérant de la ferme pour les mêmes raisons. Le chef de la Garde civile a expliqué pour sa part que toutes les victimes présumées avaient « le même profil » : elles étaient vulnérables et ne savaient ni lire ni écrire.

À lire : Huelva : un homme accusé d’abus sexuels sur quatre saisonnières marocaines acquitté

À la question de savoir si les femmes avaient été victimes d’un « complot ou d’un piège » de la part du prévenu, le garde civil a répondu que cette hypothèse n’a été envisagée « à aucun moment », au regard des informations recueillies au cours de l’enquête. Un homme, propriétaire de plusieurs animaux sur la ferme, et ami de l’accusé, a assuré que les faits dont on accuse ce dernier sont « des mensonges ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Harcèlement sexuel - Femme marocaine

Aller plus loin

La galère des saisonnières marocaines en Espagne

Les saisonnières marocaines qui arrivent en Espagne pour la campagne de fraises à Huelva, souffrent le martyr. Elles sont souvent victimes d’abus sexuels et de mauvais traitements.

Un Marocain fait des saisonnières en Espagne ses esclaves sexuelles

Un Marocain vient d’être interpellé par la Guardia civil à Murcia, pour l’agression d’une vingtaine de saisonnières marocaines dans les champs de fraises. L’homme a comparu...

Huelva : quatre ans de prison pour agression sexuelle envers des saisonnières marocaines

Le parquet de Huelva a requis quatre ans et six mois de prison contre le responsable d’une ferme à Moguer (Huelva). Il est accusé d’avoir abusé sexuellement de quatre...

Espagne : arrivée des saisonnières marocaines dans les champs de fraises à Huelva

Une première vague de saisonnières marocaines sont arrivées à Huelva en Espagne pour participer à la saison de cueillettes des fraises et fruits rouges. On annonce une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Maroc : présenter un acte de mariage dans les hôtels c’est fini

L’obligation de présenter un contrat de mariage lors de la réservation de chambres d’hôtel au Maroc pour les couples aurait été annulée. Cette décision survient après la colère du ministre de la Justice, Adellatif Ouahbi.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

« Épouse-moi sans dot » : un hashtag qui fait polémique au Maroc

Le hashtag « Épouse-moi sans dot » qui s’est rapidement répandu sur les réseaux sociaux ces derniers jours, a suscité une avalanche de réactions au Maroc. Alors que certains internautes adhèrent à l’idée, d’autres la réprouvent fortement.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

L’actrice Malika El Omari en maison de retraite ?

Malika El Omari n’a pas été placée dans une maison de retraite, a affirmé une source proche de l’actrice marocaine, démentant les rumeurs qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux à son sujet.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...