Recherche

Immigration : quand le Maroc tousse, l’Espagne s’enrhume

© Copyright : DR

15 août 2014 - 17h53 - Société - Par: Bladi.net

Il a fallu que le Maroc relâche sa vigilance pendant 48h pour que le sud de l’Espagne soit pris d’assaut par des dizaines de pateras (embarcation de fortune) et des centaines de migrants. En moins de deux jours, plus de 700 migrants ont ainsi réussi à rejoindre le sud de l’Espagne, parmi eux, plusieurs dizaines d’enfants.

Cette situation a fait dire à certains médias espagnols que le Maroc avait volontairement laissé passer les migrants subsahariens, à l’image du journal El Pais qui écrit :

« Depuis vendredi (la veille de l’entrée massive de migrants), la Gendarmerie marocaine n’a pas patrouillé sur les côtes du nord du pays et la Marine n’a pas surveillé ses eaux. »

Et de citer des sources policières qui estiment que la « pression dans les villes comme Tanger est tellement forte que Rabat a décidé de soulager en fermant les yeux ».

Pour sa part, le journal El Mundo est plus direct, puisqu’il titre « Le Maroc laisse passer les pateras » et accuse les forces de sécurité marocaines d’avoir croisé les bras et laisser « filer » les migrants vers l’Espagne. Pour preuve, le journal cite des sources policières et même certains « protagonistes », c’est à dire les migrants subsahariens eux-mêmes.

Pour ces médias, cette « invasion » est la conséquence d’un manque flagrant de vigilance du côté marocain, le renforcement des clôtures à Melilla et Sebta, qui poussent les migrants à tenter d’autres voies, et les bonnes conditions climatiques, promptes à une traversée sans accroc.

Le ministre marocain de l’Intérieur, Mohamed Hassad, a reconnu, mercredi, que l’arrivée massive de migrants clandestins sur les côtes espagnoles depuis le Maroc était due à des dysfonctionnements qui allaient être « corrigés très rapidement », assurant être en contact « régulier » avec son homologue espagnol Jorge Fernández Díaz.

En moins de deux jours, 920 personnes ont réussi à faire la traversée à bord de 84 pateras. Du côté de Melilla, 80 personnes ont atteint la ville autonome sur les 750 migrants qui avaient tenté le passage. Les autres ont été refoulés vers le Maroc.

Mots clés: Immigration clandestine , Espagne , Tanger , Ceuta (Sebta) , Melilla , Mohamed Hassad

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact