Recherche

Isère : un projet d’école musulmane contrarié par la justice

© Copyright : DR

3 septembre 2021 - 21h40 - Monde - Par: S.A

L’école primaire Fourqan située à Bourgoin-Jallieu, en région lyonnaise, n’ouvrira pas ses portes. Et pour cause, le tribunal administratif de Grenoble a rejeté la requête en référé, lancée par les responsables de cet établissement privé. De quoi conforter le refus du rectorat de la ville et de la municipalité.

Aux yeux du tribunal administratif de Grenoble, la personne désignée comme directrice de l’école ne peut justifier des cinq ans d’expérience professionnelle nécessaires dans l’enseignement ou la direction d’un établissement, rapporte Le Dauphiné Libéré. Un motif déjà avancé par le rectorat de la ville pour justifier son refus d’autorisation d’ouverture à l’association Union pour l’enseignement privé musulman (UEPM) — École Fourqan le 25 août.

À lire : À Toulouse, une école musulmane risque la fermeture

Cette association comptait ouvrir une école primaire privée hors contrat avec une trentaine d’élèves. Son avocate, Nohra Boukara, a beau assurer que l’association n’a aucun lien avec la Confédération islamique Millî Görüs (CIMG), proche de la Turquie, insister sur le fait que l’enseignante en question aurait cumulé les cinq ans d’expérience nécessaires, mais c’était une cause perdue d’avance.

« J’analyse l’attitude du rectorat comme une volonté d’entrave à l’ouverture d’une école musulmane. Cela ne laisse rien présager de bon sur la future loi sur le séparatisme, que je considère comme une machine à discriminer le musulman », a réagi la défense.

Mots clés: Lyon , Grenoble , Education

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact