Accusé de détournement de "milliards à l’étranger", l’Istiqlal poursuit Abdelilah Benkirane en justice

5 janvier 2014 - 14h36 - Monde - Ecrit par : J.L

Le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a décidé jeudi de poursuivre en justice le Chef du gouvernement Abdelilalh Benkirane, qui a accusé mardi devant le parlement des cadres de partis politiques, et ce sans les nommer, d’avoir détourné frauduleusement des milliards à l’étranger.

"Si vous trouvez qu’un membre de mon parti (PJD) possède quelque chose à l’étranger, prenez-le". (...) Mais si un parti dont les membres sont poursuivis parce qu’ils possèdent des appartements à Paris, qu’il ne vienne pas se révolter encore une fois contre moi...", s’est emporté Benkirane devant le parlement.

Abdelilah Benkirane a même affirmé détenir une liste de noms des auteurs des fuites de capitaux vers l’étranger, mais aussi les preuves impliquant plusieurs membres d’un parti dans le détournement illégal d’argent.

Se sentant visée, Yasmina Baddou, ancienne ministre de la Santé s’est défendue en affirmant avoir acheté son appartement parisien il y a plus de 15 ans, en 1998, soit avant de devenir ministre et députée de l’Istiqlal.

L’ancienne ministre se déclare indignée par les propos l’accusant d’avoir acheté son appartement avec l’argent du marché du vaccin périmé, contracté alors qu’elle était à la tête du département de la Santé.

Plusieurs membres du comité exécutif de l’Istiqlal veulent également poursuivre individuellement Benkirane en justice, accusant le Chef du gouvernement de non dénonciation de personnes accusées de détournement d’argent vers l’étranger.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Yasmina Baddou - Istiqlal - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane

Ces articles devraient vous intéresser :

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.