Un jeune Espagnol d’origine marocaine disparu en mer

9 mars 2024 - 14h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Adil Lamsiyah, 20 ans, un jeune Espagnol d’origine marocaine, a disparu en mer le 25 février dernier, date à laquelle il a embarqué sur un bateau à Balerma, une petite ville d’Almeria. Sa famille a signalé vendredi sa disparition à la Garde civile. Pour le moment, les recherches n’ont rien donné.

La présence du jeune homme a été signalée pour la dernière fois sur un bateau à 30 miles de Cabo de Gata. Il aurait été recruté comme « petaquero » par un réseau de trafic de drogue. Son rôle, transporter entre 50 à 60 bidons d’essence sur un bateau vers d’autres bateaux afin d’y charger de la drogue. Adil n’a pas fait signe de vie depuis deux semaines. Inquiète, sa mère, Samira, a signalé vendredi sa disparition à la Garde civile, rapporte El Español.

À son départ de Balerma, le jeune homme d’origine marocaine était accompagné par deux personnes : Khaled Khayati, 32 ans, dont la famille résidant en France a porté plainte, et un troisième jeune homme dont l’identité reste inconnue. Selon Jalal Benaissa, oncle d’Adil, le jeune homme a contacté sa petite amie avant d’embarquer sur ce bateau et lui a même envoyé une vidéo dans laquelle il l’informait qu’il s’absentait pour quelques jours, sans donner de précisions sur sa destination.

À lire : Disparu en mer, un Marocain retrouvé mort dans les eaux algériennes

L’oncle affirme que son neveu menait une vie normale. Adil poursuivait ses études en même temps qu’il travaillait dans un magasin de fruits bien connu, où travaille également son père comme serveur. Pendant l’été, il travaillait comme sauveteur. Courant le mois de février, il a été licencié du magasin en raison de la faible production agricole. En quête d’une source de revenus, il n’a pas hésité à accepter l’offre de participer à cette activité illégale.

Adil est le cadet d’une famille de trois enfants. « Ses parents sont dévastés », détaille son oncle. La Garde civile a ouvert une enquête pour tenter de retrouver le jeune homme. Mais pour le moment, les recherches n’ont encore rien donné. De son côté, la famille n’est pas restée les bras croisés. La mère d’Adil s’est rendue au domicile du chef présumé du réseau criminel. Plutôt que de la rassurer, ce dernier lui a fait savoir que la situation est « sans espoir, votre fils ne reviendra pas ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Famille - Almeria - Enquête - Disparition - MRE

Aller plus loin

Disparus en Algérie : l’angoisse des familles de six jeunes Marocains

Depuis le mois d’octobre dernier, six jeunes Marocains originaires d’Oujda, Berkane et Ahfir sont portés disparus. Leurs familles n’ont plus aucune nouvelle d’eux depuis qu’ils...

Disparu en mer, un Marocain retrouvé mort dans les eaux algériennes

Le corps sans vie d’Ilyas El Antabi, un Marocain de 24 ans, a été retrouvé dans les eaux algériennes, après plusieurs jours de recherche. Sa famille demande son rapatriement...

Espagne : désespérée, la famille de la Marocaine de 18 ans, disparue, lance un SOS

Salma Jabbouri Gattafi, jeune marocaine de 18 ans, est portée disparue depuis le 1ᵉʳ mars, jour où elle a pris un bus pour Madrid depuis la ville de Jaraíz de la Vera (Valence)...

Deux Argentins disparus en mer à Malaga, recherchés par leurs proches au Maroc

Les proches d’Emmanuel Soria et Maximiliano Ludvik, deux surfeurs argentins disparus en mer à Malaga le 27 août dernier, poursuivent leurs recherches au Maroc et à Ceuta pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au Maroc pour voir leurs proches. Le ministre marocain du Transport et de la...

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...