Les journalistes de Canal + racontent leur expulsion du Maroc (vidéo)

5 avril 2016 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Deux journalistes de Canal + ont été expulsés dimanche par les autorités marocaines. Venus tourner un reportage sur le lynchage des homosexuels à Beni-Mellal, ils ont été conduits manu militari au commissariat avant d’être escortés à l’aéroport de Casablanca où ils ont été contraints de prendre un vol. Cela ne les pas été empêchés de donner la parole à des homosexuels marocains. Reportage à partir de la 14è minute !

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Beni Mellal - Homosexualité Maroc - Aéroport Mohammed V Casablanca - Lynchage des homosexuels à Beni Mellal

Aller plus loin

Lynchage à Beni Mellal : lancement d’une campagne pour la dépénalisation de l’homosexualité au Maroc

Sous le hashtag #stop489, une association espagnole de défense des homosexuels vient de lancer une campagne pour la dépénalisation de l’homosexualité au Maroc. Le chiffre 489...

Maroc : agression insoutenable d’un couple homosexuel à Beni Mellal

Les images sont insoutenables. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et YouTube, on y voit un couple homosexuel marocain se faire agresser...

Affaire des homosexuels lynchés à Beni Mellal : procès reporté au 11 avril

Le volet judiciaire de l’affaire dite des homosexuels lynchés à Beni Mellal est en marche. Après avoir condamné la première victime à quatre mois de prison ferme, le procès de...

Maroc : l’homosexuel lynché écope de deux mois de prison ferme

C’est une décision de justice qui ne passera sans doute pas aux yeux de nombreux Marocains. Alors qu’il a été lynché par un groupe de jeunes à Beni Mellal, un jeune homosexuel...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aéroports du Maroc : hausse du nombre de passagers à fin novembre

À fin novembre dernier, les aéroports marocains ont enregistré plus de 18 millions de passagers, soit un taux de récupération de 80 % par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Le calvaire des MRE à Casablanca dénoncé par une députée

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vivent un calvaire lors de la réception des corps de leurs êtres chers, à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca. Une députée du Parti de la Justice et du Développement (PJD) interpelle le ministre...

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

L’aéroport de Casablanca et Royal Air Maroc sous le feu des critiques

Les voyageurs sont mécontents de l’aéroport Mohammed V Casablanca et de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM). À l’origine de ce mécontentement, la perte répétée des bagages mais aussi la mauvaise qualité des services d’escorte.

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Au Maroc, le parti au pouvoir dit niet au mariage homosexuel

Le parti Rassemblement national des Indépendants (RNI) présidé par Aziz Akhannouch, chef du gouvernement marocain, affiche son opposition au mariage homosexuel.

Maroc : de "paradis gay" à destination à risque pour les LGBTQ+ ?

Le Maroc est passé de « pays gay-friendly » à destination touristique moins sûre pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres. Il y existe toutefois une sorte de tolérance.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.