Jugé pour provocation à la haine raciale, Jean-Marie Le Pen relaxé

30 octobre 2021 - 09h00 - France - Ecrit par : G.A

Jugé pour provocation à la haine raciale pour des propos tenus en 2014, l’ex-président du Front national a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris. Dans une vidéo diffusée sur le site du Front national, Jean-Marie Le Pen avait injurié des artistes engagés contre l’extrême droite.

Parlant de Guy Bedos et Madonna, il avait indiqué dans sa vidéo, que « Bedoche » et « Maldonna », étaient ses élus de la semaine, et « qu’on devrait les marier ». « Et Patrick Bruel ? », lui avait demandé Marie d’Herbais de Thun, qui lui donnait la réplique. « Ça ne m’étonne pas, écoutez, on fera une fournée la prochaine fois ». Le tribunal avait reconnu que les propos de Le Pen avaient pour cible la communauté juive, car « le mot fournée » renvoyait à « l’image du processus d’extermination systématique des juifs d’Europe », rapporte L’AFP.

À lire : Le Front national mécontent de l’installation de Peugeot au Maroc

Mais, le tribunal a également noté que les propos ne sont rien d’autre « qu’une jubilation pour faire un bon mot face à un auditoire acquis ». Absent à l’énoncé du jugement, Jean-Marie Le Pen s’est félicité dans un communiqué. « Les faits l’ont emporté sur la malveillance. Je me réjouis que dans cette affaire qui était évidente le tribunal a jugé suivant le droit ».

À lire : Le député Front national Louis Aliot s’en prend violemment aux pays du Maghreb (vidéo)

Que l’ex-président du Front national soit relaxé était prévisible, car le parquet avait renoncé à le poursuivre, mais s’est ravisé sous la pression des associations de défense des droits de l’homme. Si Jean-Marie Le Pen s’en est sorti pour cette fois-ci, ça n’a pas été toujours le cas. En 1993, il s’était vu infliger une amende pour son jeu de mots, « Durafour crématoire », visant le ministre de la fonction publique de l’époque, Michel Durafour. Il avait également été condamné pour « contestation de crime contre l’humanité », pour avoir qualifié à plusieurs reprises les chambres à gaz de « point de détail de l’histoire de la deuxième guerre mondiale ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Procès - Marine Le Pen

Aller plus loin

La position de Marine Le Pen sur le racisme en France

Alors que les manifestations contre le racisme et les violences policières ne flanchent pas, la présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen a déclaré, lundi, qu’il...

France : Marine Le Pen dénonce les appels à la prière (adhan)

La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, affirme que des mosquées profitent des consignes de confinement pour faire retentir l’appel du muezzin par...

Le Front national mécontent de l’installation de Peugeot au Maroc

L’installation d’une nouvelle usine PSA Peugeot Citroën au Maroc ne semble pas plaire aux dirigeants du Front national (FN). Dans un communiqué publié ce weekend, le parti...

Nicolas Bay bientôt jugé pour incitation à la haine raciale envers les musulmans

La levée de l’immunité parlementaire du député européen Nicolas Bay, ancien cadre du Rassemblement national, par ailleurs vice-président exécutif de Reconquête ! visé par une...

Ces articles devraient vous intéresser :