L’imam de Toulouse relaxé

16 septembre 2021 - 20h20 - France - Ecrit par : A.T

Accusé de provocation à la haine raciale, l’imam de Toulouse, Mohamed Tataiat, a été relaxé mardi par le tribunal correctionnel de Toulouse.

Les faits remontent à quatre ans. Le 15 décembre 2017, il prononce un prêche qui inciterait les musulmans à tuer les juifs devant 3 500 fidèles à Toulouse. Une vidéo de cette prise de parole est mise en ligne, sans que cela ne provoque aucune réaction, rapporte l’AFP.

Lors de l’audience qui s’était déroulée le 29 juin dernier, le parquet avait requis six mois de prison avec sursis contre l’imam toulousain. Mohamed Tataï s’était défendu en expliquant que ses propos avaient été sortis du contexte.

A lire : France : la diffusion d’informations incitant à la haine est désormais passible de peine

À l’issue de la nouvelle audience qui s’est tenue mardi dernier, les juges ont donc relaxé l’imam d’Empalot, considérant qu’il n’y avait « pas une volonté de provocation » et pas « une pensée à connotation discriminante » chez lui, ajoutant que » rien dans le passé de l’imam en France ne démontre une quelconque velléité contre les juifs », indiquent les mêmes sources.

Sujets associés : France - Droits et Justice

Aller plus loin

L’imam de la Mosquée de Beauvais porte plainte pour dénonciation calomnieuse

Visé par la préfecture pour incitation à l’extrémisme et au terrorisme, entrainant la fermeture de la grande mosquée de Beauvais, l’imam Islem Eddy Lecocq, a décidé de...

Réaction du président de la mosquée de Beauvais sur les propos de l’ex-imam

Nordine Zinbi, président de l’association Espoir et fraternité a réagi aux propos “radicalisés” de l’ex-imam Islem Eddy Lecocq visé par la préfecture pour incitation à...

Maroc : un imam appelant à se rebeller condamné

Accusé d’avoir incité ses pairs à manifester, l’imam Saïd Abou Ali, en détention, a vu sa peine réduite en appel à trois mois de prison ferme.

Nouveau revers pour l’islamologue Yacob Mahi

La Cour de cassation a rejeté le recours de l’islamologue Yacob Mahi. Cet ancien enseignant de l’athénée Léonardo da Vinci à Anderlecht avait été condamné en novembre 2019 à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.