Karima Benyaich tacle la cheffe de la diplomatie espagnole

28 mai 2021 - 15h40 - Ecrit par : S.A

Karima Benyaich, ambassadrice du Maroc à Madrid a réagi aux dernières déclarations d’Arancha Gonzales Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération sur la crise diplomatique entre les deux pays.

Arancha Gonzales Laya « continue de présenter des faits erronés et de tenir des propos inappropriés », a dénoncé Karima Benyaich dans une déclaration à la presse. Selon elle, les déclarations de la cheffe de la diplomatie espagnole « appellent les précisions suivantes ». « Premièrement, on ne peut que regretter le caractère lamentable, l’agitation et la nervosité qui accompagnent ses propos. Deuxièmement, la crise actuelle a dévoilé les véritables arrière-pensées et desseins de certains milieux en Espagne, qui persistent, à vouloir nuire aux intérêts supérieurs du royaume, depuis la récupération du Sahara marocain en 1975 », a-t-elle dit.

« Troisièmement, on est, donc, en droit de s’interroger, si, ces dernières déclarations sont une bourde personnelle de Madame la ministre, ou si elles reflètent les véritables velléités de certains milieux espagnols contre l’intégrité territoriale du royaume, cause sacrée du peuple marocain et de toutes les forces vives de la Nation. Quatrièmement, le respect mutuel et la confiance entre les deux pays, auxquels a fait référence Monsieur le président du gouvernement espagnol, sont malheureusement remis en cause aujourd’hui », a ajouté la diplomate marocaine, martelant que le Maroc en prend acte et agira en conséquence.

L’admission d’urgence du président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » dans un hôpital de Logroño a provoqué de nouvelles tensions entre l’Espagne et le Maroc. Des tensions qui sont restées tendues suite à l’arrivée massive de 8000 migrants – dont 2000 mineurs – à Ceuta. Le Maroc a fait pression sur l’Espagne pour que Brahim Ghali réponde de ses actes devant la justice espagnole. Le leader du Polisario fait face à des accusations de torture, d’enlèvements et d’assassinats, notamment dans le cadre d’attaques terroristes perpétrées dans les années 70 et 80 ayant fait des victimes de nationalité espagnole. Sa comparution est prévue le 1ᵉʳ juin à 10:30 (heure locale) par visioconférence.

Tags : Espagne - Madrid - Diplomatie - Karima Benyaich

Aller plus loin

Le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne

L’Espagne a convoqué l’ambassadrice du Maroc, Karima Benyaich suite à l’arrivée de milliers de migrants marocains à Sebta (Ceuta) lundi dernier. En réponse, le gouvernement marocain...

Le roi Felipe VI rappelle l’importance des relations entre le Maroc et l’Espagne

Le roi Felipe VI d’Espagne a salué les relations de son pays avec le Maroc devant le corps diplomatique accrédité à Madrid. Le souverain a également formé le vœu de voir « reprendre...

Le Maroc fait le ménage à son ambassade en Espagne

Les autorités marocaines ont décidé de faire le ménage à l’ambassade à Madrid. L’équipe de l’ambassadrice Karima Benyaich a été touchée par ce grand coup de...

L’Espagne dément la suspension de la coopération policière avec le Maroc

L’Espagne « poursuit sa coopération avec le Maroc » dans la lutte contre l’immigration, a assuré mercredi, Fernando Grande-Marlaska, le ministre espagnol de l’Intérieur, en réponse...

Nous vous recommandons

Voici les voitures les plus vendues au Maroc depuis le début de l’année

Le marché automobile continue sur sa bonne dynamique cette année. À fin novembre dernier, les ventes de voitures neuves au Maroc ont atteint 156 920 unités soit une hausse de 8,97 % par rapport à la même période de 2019. Les marques Dacia et Dongfeng Sokon...

Les raisons du rapprochement du Maroc avec la Chine

Les relations entre le Maroc et la Chine se renforcent. Les deux pays ont signé mercredi dernier une convention de partenariat pour la mise en œuvre du projet stratégique chinois des « Nouvelles routes de la soie...

Suisse : une Marocaine risque l’expulsion pour prostitution et incitation à la débauche

Une Marocaine résidant en Suisse est menacée d’expulsion pour prostitution et incitation à la débauche. Cette mère avait pris sous son aile une Suissesse, qu’elle aurait incité à la prostitution. Elles sont également, toutes deux poursuivies pour escroquerie...

Maroc : la date de l’Aïd Al Adha connue

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé samedi 10 juillet la date de célébration de l’Aïd Al Adha au Maroc.

El Othmani tente maladroitement de calmer la colère de l’Algérie

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani tente de calmer la colère de l’Algérie. Il a réagi au soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies au » vaillant peuple kabyle », un des griefs pour lesquels Alger dit avoir...

Une bagarre coûte cher à Adel Taarabt

Pour une altercation qu’il a eue la saison dernière avec Edouardo, l’entraîneur des gardiens de but de Braga, l’international marocain Adel Taarabt écope d’une suspension de 23 jours et deux matchs par le Conseil de Discipline de la Fédération portugaise de...

Voici les meilleures universités marocaines selon Times Higher Éducation

Pour le compte de l’année 2022, huit universités marocaines figurent dans le classement Times Higher Éducation (THE), qui concerne les 1000 meilleures universités du monde, issues de 106 pays.

La scène hilarante de Rosella Ayane lors du match Maroc-Nigeria

Les Lionnes de l’Atlas se sont imposées aux tirs au but face à l’équipe du Nigeria sur le score de 5 buts à 4 (1-1), au terme de la demi-finale disputée lundi au Complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat et ont filé, pour la première fois, en finale. Un...

L’huile d’olive marocaine sera-t-elle élue la meilleure au monde ?

Trente meilleurs dégustateurs du monde se réuniront les 18 et 19 mars à Cordoue, dans le sud de l’Espagne, à l’occasion du concours international Evooleum Awards, pour évaluer les échantillons des 100 meilleurs huiles d’olive extra vierges (EVOO) du monde...

Vladimir Poutine remercie le Maroc

Le président russe Vladimir Poutine a remercié le Maroc pour la position qu’il a adoptée depuis l’invasion russe en Ukraine. Le royaume fait partie des 12 pays qui n’ont pas participé, le 2 mars dernier, au vote de la résolution exigeant « de la Fédération...