Le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne

18 mai 2021 - 21h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

L’Espagne a convoqué l’ambassadrice du Maroc, Karima Benyaich suite à l’arrivée de milliers de migrants marocains à Sebta (Ceuta) lundi dernier. En réponse, le gouvernement marocain vient de rappeler la diplomate marocaine pour consultation.

Les relations entre l’Espagne et le Maroc se sont à nouveau détériorées. Même si Arancha González Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération espagnole écarte tout lien entre le désaccord avec Rabat sur l’hospitalisation de Brahim Ghali, patron du Polisario dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, sous fausse identité pour des « raisons humanitaires » et l’afflux massif de migrants à Sebta, les déclarations de l’ambassadrice du Maroc en Espagne, Karima Benyaich prouvent tout le contraire. Celle-ci a d’ailleurs été convoquée par la cheffe de la diplomatie espagnole, fait savoir le journal espagnol El Mundo.

« Il y a des actes qui ont des conséquences et qu’il faut assumer », a déclaré la diplomate marocaine, quelques heures avant sa convocation par Arancha Gonzalez Laya. « Il y a des attitudes qui ne peuvent pas être acceptées », a-t-elle martelé. Selon elle, les relations entre Rabat et Madrid doivent être basées sur « la confiance mutuelle, qui doit être travaillée et entretenue ».

Le Maroc a décidé de rappeler la diplomate marocaine. « L’ambassadrice a été rappelée pour consultation et rentre incessamment au Maroc », a déclaré à l’AFP la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Karima Benyaich - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Tensions avec le Maroc : Pedro Sanchez se rend d’urgence à Ceuta et Melilla

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a dû annuler son déplacement à Paris où il devait participer à un sommet sur le financement des économies africaines. À l’origine de...

Affaire Ghali : la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne risque de perdurer

Santiago Pedraz Gomez, juge d’instruction près de l’Audience nationale espagnole chargé du dossier du leader du Polisario a refusé de diriger des mesures conservatoires contre...

L’Espagne écarte tout lien entre l’hospitalisation de Brahim Ghali et l’afflux massif de migrants à Sebta

Arancha González Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération espagnole revient sur l’admission d’urgence de Brahim Ghali, patron du...

La crise Maroc-Espagne va-t-elle emporter Arancha González Laya ?

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne pourrait coûter à Arancha González Laya, ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération son poste...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc pourrait taxer les superprofits des distributeurs pétroliers

Sur recommandation du Conseil de la concurrence, le gouvernement envisage d’inclure dans le projet de loi de finances 2023, l’instauration d’une taxe exceptionnelle sur les superprofits des distributeurs pétroliers.

Le Congrès mondial amazigh en colère contre Aziz Akhannouch

Le Congrès mondial amazigh reproche à Aziz Akhannouch d’exploiter l’identité amazighe comme une façade folklorique pour marquer des points politiques pour son parti et à son gouvernement de cautionner la violation des lois marocaines.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Maroc : bonne nouvelle pour les familles

Au Maroc, le gouvernement prévoit d’accorder de l’aide directe aux familles nécessiteuses dans le cadre du projet de généralisation des allocations familiales en 2023.

Maroc : un nouveau dispositif pour l’organisation de la communauté juive

Le gouvernement Akhannouch a présenté au roi Mohammed VI une série de mesures prises concernant l’organisation de la communauté juive marocaine,lors du conseil des Ministres présidé par le souverain.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.