Le Maroc dénonce les « insultes » de l’Espagne

21 mai 2021 - 19h30 - Ecrit par : J.D

Le ton ne cesse de monter entre Rabat et Madrid. Alors que l’Espagne accuse le Maroc de faire du chantage sur la question migratoire, le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita affirme que l’Espagne a choisi la voie de la diversion et les insultes pour dissimuler la réelle cause de la crise entre les deux pays voisins.

Nasser Bourita, dans un entretien accordé à la MAP, a indiqué que l’Espagne s’est adonnée ces derniers jours, à des manœuvres visant à détourner l’attention de l’opinion publique sur la réelle origine de la crise diplomatique maroco-espagnole. « Madrid a préféré manigancer avec un adversaire du Maroc sur une question majeure pour les Marocains », dénonce vertement le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, soutenant que ces agissements « ne trompent personne et n’impressionnent pas le Maroc ».

« Les manœuvres espagnoles visent à faire des responsables de cette crise, des victimes », s’est-il indigné, jugeant par ailleurs inadmissible que l’Espagne et sa justice feignent de remarquer la présence sur le territoire espagnol, d’une personne poursuivie pour crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de crimes de viol et de violations graves des droits de l’homme, allant jusqu’à lui fournir une fausse identité.

Bourita s’est également indigné du battage médiatique fait de reportages truffés d’insultes de la part des autorités espagnoles, avant de soutenir que le Maroc ne se lassera pas de réclamer des clarifications à son partenaire qui a cru devoir recevoir en catimini, quelqu’un qui lui fait la guerre au quotidien. En effet, l’argument de l’humanitaire avancé par l’Espagne n’est point convaincant, estime le ministre marocain qui pense qu’une cause humanitaire ne se fait pas en cachette. À cet effet, il a appelé l’Espagne à reconnaitre et à assumer « ses graves attitudes » et à éviter « le double langage ». « Le Maroc ne fait pas du chantage, le Maroc est clair par rapport à ses positions, ses actions et son attitude », a expliqué Bourita condamnant l’offensive médiatique hostile inédite » lancée en Espagne contre le Maroc. Il a en outre fustigé une campagne d’instrumentalisation et une mobilisation de tous les médias qui diffusent des «  termes choquants et inacceptables  » venant parfois de hauts responsables du pays.

Par rapport à l’avenir des relations entre les deux pays, le patron de la diplomatie marocaine appelle l’Espagne à définir ce qu’elle veut du partenariat avec le Maroc. Car, renchérit-il, le Maroc n’a pas de complexe et reste fier de ses réalisations et est aujourd’hui un pays en voie d’émergence et l’Espagne le sait. Certains en Espagne, a-t-il fait valoir, n’arrivent pas à admettre que le Royaume a préservé sa stabilité et a assuré son progrès économique et son développement social par les réformes menées sous la conduite du Roi.

Tags : Espagne - Diplomatie - Ambassades et consulats - Nasser Bourita - Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

Le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne

L’Espagne a convoqué l’ambassadrice du Maroc, Karima Benyaich suite à l’arrivée de milliers de migrants marocains à Sebta (Ceuta) lundi dernier. En réponse, le gouvernement marocain...

Tensions avec le Maroc : Pedro Sanchez se rend d’urgence à Ceuta et Melilla

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a dû annuler son déplacement à Paris où il devait participer à un sommet sur le financement des économies africaines. À l’origine de cette...

Pour la France, le Maroc est « un partenaire crucial »

Se prononçant sur la brouille diplomatique entre le Maroc et l’Espagne, la diplomatie française a affirmé mercredi, que le royaume du Maroc est un partenaire crucial de l’Union...

Sebta : Aznar critique Sánchez de n’avoir pas su anticiper sur la crise avec le Maroc

L’ex-président du gouvernement espagnol, José María Aznar a fustigé mardi, la façon dont l’exécutif espagnol conduit la crise actuelle avec le Maroc, soulignant que le gouvernement...

Nous vous recommandons

Les Marocains délaissent l’Espagne pour le Portugal

De nombreux Marocains ont délaissé l’Espagne pour passer les vacances d’été au Portugal devenu ainsi leur destination préférée.

CAN 2022 : Halilhodzic ne veut pas de Ziyech au Cameroun

Évincé de la sélection nationale pour manque de discipline, Hakim Ziyech n’a apparemment pas fini d’expier ses fautes. Malgré les nombreux appels au règlement du différend, Vahid Halilhodzic persiste et ne veut pas revenir sur sa décision. À moins d’une...

Vers le rétablissement des lignes maritimes entre le Maroc et l’Espagne ?

Karima Benyaich, ambassadrice du Maroc en Espagne, regagnera dans les tout prochains jours son poste à Madrid, où plusieurs dossiers dont le rétablissement des lignes maritimes entre le Maroc et l’Espagne...

Tourisme : la Russie conseille le Maroc à ses citoyens

Le Maroc est cité parmi les pays pouvant accueillir les citoyens russes, après la levée des restrictions de voyage. La Russie a conseillé à ses ressortissants de s’abstenir de se rendre vers certaines destinations, par crainte d’affrontements avec les...

Le Roi Mohammed VI et le prince héritier d’Abou Dhabi réunis autour d’un iftar

Après Pedro Sanchez, c’est au tour de Cheikh Mohammed Ben Zayed Al Nahyane, prince héritier d’Abou Dhabi, actuellement en visite au Maroc, d’être convié par le Roi Mohammed VI, à un iftar organisé en son honneur, samedi, à la Résidence Royale à...

Amira Tahri, 12 ans, sacrée championne du monde de kickboxing

Amira Tahri, kickboxeuse d’origine marocaine âgée de seulement 12 ans, a remporté son cinquième titre de championne du monde de kickboxing à Abu Dhabi.

La star américaine Ellen DeGeneres en vacances à Marrakech

Quelques jours après la fin de son talk show éponyme, l’animatrice de télévision et écrivaine américaine Ellen DeGeneres, 64 ans, s’est rendue à Marrakech où elle passe ses vacances avec sa compagne Portia de Rossi, 49...

Au Maroc, la vie sexuelle commence à un âge précoce

La plupart des jeunes marocains ont eu leur premier rapport sexuel entre 15 et 22 ans. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’Association marocaine de la planification familiale (AMPF).

Eric Zemmour : « Je ne veux pas changer l’islam »

Le candidat à la présidentielle 2022, Eric Zemmour assure qu’il ne changerait pas l’islam en France. Toutefois, il s’engage à faire en sorte que les musulmans respectent le pays.

Priorité totale aux MRE à la frontière de Sebta

Le Maroc a donné vendredi la priorité totale aux Marocains d’Europe arrivant à la frontière de Sebta dans le cadre de l’Opération Marhaba, retardant l’accès au Maroc aux habitants de la ville autonome.