Karima Gouit : le feuilleton judiciaire continue

7 juillet 2024 - 15h30 - Culture - Ecrit par : S.A

Le procès de la chanteuse et actrice marocaine Karima Gouit poursuivie en liberté sous caution pour insulte à un officier de police se poursuit devant le tribunal de première instance de Marrakech.

Le procès de Karima Gouit est de nouveau reporté. Jeudi, le tribunal de première instance de Marrakech a décidé de son report au 18 juillet prochain, afin de convoquer le témoin, rapporte Kech24. La chanteuse s’était présentée, le 18 avril dernier, devant le parquet du tribunal. Depuis le 19 avril, elle est poursuivie en liberté sous caution (5 000 dirhams) pour insulte à un officier de police.

À lire :La chanteuse marocaine Karima Gouit devant le tribunal

Soupçonnée d’avoir insulté un officier de police, Gouit avait été arrêtée le 18 avril à l’aéroport international Menara de Marrakech après un séjour à Londres. Mais elle ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés. Contactée par le même média, la chanteuse avait démenti son arrestation, affirmant qu’elle avait passé les vacances de l’Aïd avec sa famille. Elle a également affirmé que les rumeurs concernant un différend avec un policier à l’aéroport étaient fausses.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Procès - Karima Gouit - Marrakech - Droits et Justice

Aller plus loin

La chanteuse marocaine Karima Gouit devant le tribunal

Le tribunal de première instance de Marrakech a reporté au 13 juin prochain l’examen du dossier de l’artiste Karima Gouit, accusée d’outrage à un officier de police judiciaire....

Insulte à agent : l’artiste marocaine Karima Gouit poursuivie en justice

La chanteuse et actrice marocaine Karima Gouit a été poursuivie en liberté sous caution pour insulte à un officier de police.

Ça se complique pour l’artiste marocaine Karima Gouit

Poursuivie en liberté sous caution pour insulte à un officier de police, la chanteuse et actrice marocaine Karima Gouit doit comparaître devant le tribunal de première instance...

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : Une vague de racisme contre les mariages mixtes ?

Des activistes marocains se sont insurgés ces derniers jours sur les réseaux sociaux contre le fait que de plus en plus de femmes marocaines se marient avec des personnes originaires des pays d’Afrique subsaharienne. Les défenseurs des droits humains...