Khaddouj, 83 ans, bloquée à Sebta

28 mars 2021 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La Marocaine Khaddouj Bayessif, 83 ans, est bloquée à Ceuta depuis la fermeture des frontières en mars 2020. Elle était venue rendre visite à sa fille qui avait perdu son mari. L’octogénaire porte un stimulateur cardiaque et a besoin d’être rapatriée au Maroc pour suivre ses soins.

Khaddouj Bayessif, qui était partie de Tétouan pour passer quelques jours chez sa fille à Ceuta, s’est retrouvée bloquée dans la ville après la fermeture des frontières pour raison sanitaire. Âgée de 83 ans, Khaddouj Bayessif porte un stimulateur cardiaque et prend beaucoup de médicaments. A Ceuta, sa situation a empiré. « Elle ne peut pas marcher. Pour sortir, on la déplace en chaise roulante », explique à El Faro de Ceuta, son petit-fils, Reda, qui travaille et vit à Malaga.

Sa fille, la mère de Reda, 50 ans, occupée dans les taches ménagères et à prendre soin des membres de la famille, trouve à peine du temps pour communiquer avec elle. Depuis un an, la grand-mère n’arrive plus à disposer de sa pension déposée dans une banque marocaine. « On ne sait pas si cet argent est toujours viré », se demande Reda qui veut bien emmener sa grand-mère chez son médecin traitant au Maroc.

« J’ai très peur que sa situation empire et qu’elle passe ses derniers jours seule à Ceuta, sans sa famille… Il y aurait beaucoup de problèmes parce qu’elle n’est pas résidente », indique-t-il avant de poursuivre : « Je ne sais pas si nous devrons l’emmener voir un médecin à Ceuta. Je n’ai pas beaucoup d’argent, ma mère non plus ».

Mansouri ajoute qu’il a contacté l’ambassade du Maroc pour solliciter son aide afin de rapatrier sa mère. Sans succès. Désespéré, il tente de l’inscrire sur la nouvelle liste de rapatriement ouverte par la délégation gouvernementale de Ceuta afin qu’elle bénéficie d’un couloir humanitaire.

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Santé - Rapatriement

Aller plus loin

Soulagement pour une sexagénaire gravement malade rapatriée du Maroc vers la France

Arrivés à Rabat pour voir de la famille, une femme originaire du Narbonne et son époux se sont retrouvé bloqués au Maroc pendant plus de deux mois. La sexagénaire a pu regagner...

Sebta : des "couloirs humanitaires" pour faciliter le retour des Marocains bloqués

Les autorités de l’enclave espagnole Sebta, envisagent d’ouvrir des "couloirs humanitaires" avec le Maroc, afin de faciliter le retour au pays des Marocains bloqués dans la ville.

Rapatriement au Maroc : quid des Marocains bloqués à Ceuta et Melilla ?

Le Maroc a annoncé des opérations de rapatriement de ses ressortissants bloqués en Espagne, sans faire mention de ceux coincés dans les villes de Ceuta et Melilla. Cette...

Sebta : des Marocains protestent contre leur rapatriement en brandissant le drapeau espagnol

L’opération de rapatriement à Sebta ne fait pas que des heureux. Une dizaine de Marocains, bloqués depuis 6 mois, refusent d’ajouter leurs noms à la liste soumise par les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme du système sanitaire national.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.