Un virus touchant la tomate marocaine inquiète les Russes

24 décembre 2020 - 18h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Service fédéral de la Surveillance Vétérinaire et Phytosanitaire (Rosselkhoznadzor) se dit disposé à discuter avec l’Office national de sécurité des produits alimentaires (ONSSA) au sujet du virus de la mosaïque du pépino découvert dans les tomates importées du Maroc.

"Rosselkhoznadzor s’inquiète de la détection systématique du virus de la mosaïque du pépino, pour lequel une mesure phytosanitaire de quarantaine temporaire a été introduite, dans les importations de tomates en provenance du Maroc. Cela peut indiquer une grave détérioration de la situation phytosanitaire dans le royaume", a indiqué Rosselkhoznadzor dans un communiqué.

Les autorités sanitaires russes appellent leurs homologues marocains à engager des discussions avec elles sur le règlement de la situation et la question de nouvelles importations de tomates marocaines en Russie.

En octobre dernier, le pays de Vladimir Poutine avait interdit l’importation de tomates du Maroc, avec des certificats sanitaires des Pays-Bas, de la Belgique et de la France. Cette interdiction faisait suite à la découverte du virus de la mosaïque du pépino dans les tomates marocaines.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Agriculture - Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Aller plus loin

Une maladie touche la tomate et le poivron marocains

Face aux inquiétudes soulevées par les Marocains sur l’apparition d’une nouvelle maladie végétale spécifique à la tomate et au poivron, l’Office National de Sécurité Sanitaire...

La Russie ne veut pas des tomates marocaines

Les autorités russes, de commun accord avec leurs producteurs, cherchent des prétextes pour bloquer les exportations de la tomate marocaine sur leur territoire. Elles attribuent...

Les Russes boudent la tomate marocaine

Une enquête réalisée par Hortoinfo révèle que l’exportation de la tomate marocaine affiche une courbe variable sur le marché européen. Alors qu’elle est de plus en plus...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants pointent du doigt l’Office national de sécurité sanitaire des produits...

Aïd Al-Adha : combien coûte un mouton importé ?

Le prix du mouton importé serait de l’ordre de 2 850 dirhams et non 700 dirhams, selon une rumeur distillée sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’indique la Fédération marocaine des acteurs de la filière élevage (FMAFE).

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.