Grippe aviaire en Algérie, menace sur le Maroc

11 février 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a été mise au courant ce 9 février, par les autorités algériennes, de l’apparition d’un foyer de grippe aviaire de type H5N8 dans le nord-est du pays. Une note d’alerte, qui inquiète le Maroc, a été publiée sur le site de l’OIE.

Le directeur des services vétérinaires auprès du ministère algérien de l’Agriculture et de Développement rural, Ahmed Chawki Karim Boughalem, a envoyé à l’OIE les données épidémiologiques liées à ce foyer de grippe « hautement pathogène » découvert dans une ferme de la ville d’Aïn Fakroun, dans la wilaya d’Oum El Bouaghi. D’après l’Organisation mondiale, « il s’agit d’un élevage de poules pondeuses de 29 semaines ayant présenté des signes cliniques évocateurs de l’influenza aviaire   ». 50 000 volailles étaient mortes de cette maladie et 1 200 avaient été abattues.

Déjà en janvier 2021, Natura Sciences avait indiqué dans un article que le virus découvert en Algérie, « n’est pas transmissible à l’homme comme le virus H5N1 ». « Tous deux sont des virus de la grippe A, mais le H5N8 est le virus qui provoque l’influenza aviaire, le H5N1 provoque pour sa part, la grippe aviaire », a-t-il précisé.

Par ailleurs, le virus H5N8 dispose d’une grande vitesse de propagation. Ainsi, « plus vite on tue les animaux au début de l’apparition des symptômes, mieux c’est en matière de bien-être animal, car ce sont des maladies qui font énormément souffrir les animaux », a affirmé le Dr Gilles Salvat, soulignant que « si on laissait le virus courir dans un élevage contaminé, ils mourraient presque tous en quelques jours ».

Pour lutter contre la propagation de ce virus, les autorités algériennes ont mis en place une panoplie de mesures de restriction des déplacements à l’intérieur du pays, renforcé « la surveillance à l’extérieur de la zone de confinement ou de protection, la surveillance à l’intérieur de la zone de confinement ou de protection, la destruction des carcasses, des sous-produits et des déchets », sans oublier « l’abattage sanitaire et [du] contrôle de la faune sauvage, réservoir de l’agent pathogène », a souligné l’OIE.

Toutefois, il convient que le Maroc prenne également ses dispositions et soit sur ses gardes pour mieux prévenir ce mal si ravageur.

Sujets associés : Algérie - Santé - Alerte - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Les Marocains ne devraient pas manquer d’oeufs et de poulets

Le secteur avicole dispose d’une capacité suffisante pour assurer un approvisionnement normal et régulier du pays en viandes de volailles et en œufs de consommation, face à la...

Grippe aviaire en Algérie : le Maroc en « alerte maximale »

Les autorités sanitaires craignent une réapparition de la grippe aviaire au pays après la découverte de plusieurs foyers en Algérie. Le niveau « d’alerte maximale » a été...

La grippe aviaire de retour au Maroc !

Pour mieux contenir et éviter la propagation de la grippe aviaire qui fait déjà des ravages dans plusieurs pays, les autorités marocaines prennent des mesures drastiques. Ainsi,...

Maroc : le coronavirus a mis à genoux le secteur avicole

En trois mois de confinement au Maroc, le secteur avicole a perdu en tout quelque 3 milliards de DH. Ce sont là les résultats d’une étude en cours sur le secteur et dévoilés par...

Ces articles devraient vous intéresser :

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Kourtney Kardashian se tourne vers le Maroc pour sa ligne de produits naturels

La star de téléréalité Kourtney Kardashian, 43 ans, et son époux, le batteur du groupe de rock Blink-182, Travis Barker, 46 ans ont lancé une gamme de produits entièrement naturels, végétaliens faits notamment à base d’une ressource provenant des...

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.