Maroc : faut-il s’inquiéter de la viande de volaille ?

6 juin 2020 - 21h30 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) s’inquiète des risques auxquels sont exposés les consommateurs de volailles. Selon un rapport, de nombreuses entreprises n’ayant pas de licence parviennent à mettre leurs produits sur le marché.

Seulement 27 abattoirs de volailles ont été agréés contre plus de 15 000 magasins non agréés. Selon les données officielles reçues par le Conseil, 8 % de la viande de poulet destinée à la consommation proviennent des unités soumises à des contrôles.

En 2018, près de 92 % des 570 000 tonnes sont produites par des unités non contrôlées. Cette situation est due à l’absence d’une politique publique intégrée pour la sécurité alimentaire, souligne le CESE. Ce qui entraîne des déséquilibres d’une part dans la gestion du secteur formel et informel, et d’autre part, le niveau d’exigences des consommateurs. Il y a également les rôles assignés aux associations des droits des consommateurs.

Le CESE estime qu’il existe au Maroc un paradoxe entre les secteurs d’exportation qui respectent les normes strictes des marchés internationaux. Cependant, le système de contrôle relatif à la sécurité sanitaire des produits destinés à l’exportation respecte les normes, conditions préalables à l’exportation. L’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a permis de déterminer les mesures de protection du consommateur et de réguler ce secteur où le Maroc fait des progrès significatifs depuis 2009.

Pour remédier à cette difficulté, le Conseil propose l’adoption d’une politique publique, pour la sécurité sanitaire, tout en appelant à une intégration entre les organes du gouvernement et l’ONSSA, désormais sous la supervision du premier ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) - Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Aller plus loin

Maroc : le coronavirus a mis à genoux le secteur avicole

En trois mois de confinement au Maroc, le secteur avicole a perdu en tout quelque 3 milliards de DH. Ce sont là les résultats d’une étude en cours sur le secteur et dévoilés par...

Maroc : le contrôle du commerce de viande d’âne et de chien, un véritable casse-tête

Le Maroc est devant une équation difficile à résoudre  : le contrôle du commerce de viande d’âne et de chien. C’est ce qui ressort de la réponse du ministre délégué auprès du...

Les Marocains en croisade contre l’augmentation des prix du poulet

L’augmentation du prix du kilogramme de poulet n’est pas du goût des Marocains qui ont lancé des appels au boycott sur les réseaux sociaux.

Maroc : l’ONSSA craint la viande bleue

L’Office national de la Sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) sensibilise les Marocains sur la nécessité de conserver les boucles d’identification des ovins,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants pointent du doigt l’Office national de sécurité sanitaire des produits...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Transferts des MRE : plus de 109 milliards de dirhams en 2022

Les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) vers le Maroc ont connu une progression annuelle moyenne de 6 % au cours des dernières années, atteignant un record de plus de 109 milliards de dirhams en 2022 contre 93,6 milliards en...

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...