Maroc : le contrôle du commerce de viande d’âne et de chien, un véritable casse-tête

30 avril 2021 - 14h40 - Ecrit par : A.S

Le Maroc est devant une équation difficile à résoudre  : le contrôle du commerce de viande d’âne et de chien. C’est ce qui ressort de la réponse du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb à une question du conseiller et chef du groupe parlementaire de l’Istiqlal à la deuxième chambre, Abdeslam Lebbar.

Le Maroc face à une épineuse question. La question liée aux abattoirs clandestins commercialisant de la viande d’âne et de chien était au centre des débats lors de la séance de questions adressées aux ministres, mardi dernier. Selon Abdeslam Lebbar (PI), ces abattoirs continuent d’exercer en l’absence d’installations modernes et conformes aux normes, rapporte Assabah. Il a dénoncé le non-respect des mesures d’hygiène. Certains vendent leur viande sans contrôle vétérinaire, ce qui constitue une violation flagrante de la loi, a encore dénoncé le chef du groupe parlementaire de l’Istiqlal à la 2ᵉ Chambre.

Ces viandes sont « nocives pour la santé des consommateurs, étant donné qu’elles peuvent être un vecteur de microbes et de parasites, pouvant affecter l’homme et baisser son immunité », a-t-il alerté, pointant une mission de contrôle défaillante. L’élu a accusé les hauts fonctionnaires de négligence.

Le contrôle des abattoirs est une tâche « très difficile », a reconnu Noureddine Boutayeb, soulignant que les communes territoriales rurales ou urbaines ont montré leurs limites. « Nous accordons davantage de ressources financières aux communes pour améliorer le travail des abattoirs, mais en vain », a-t-il ajouté. Le ministre délégué a alors préconisé la création de nouveaux abattoirs modernes et le renforcement de ceux qui existent déjà. Ce chantier devra être mené en coordination entre le ministère de l’Intérieur et celui de l’Agriculture, a-t-il poursuivi.

Au Maroc, bon nombre d’abattoirs ne sont pas autorisés à mener leurs activités. Dans un communiqué, l’Ordre national des vétérinaires (ONV) avaient fait savoir que ce sont seulement 8 abattoirs de viandes rouges qui ont été agréés par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (Onssa). « La majorité des unités d’abattage ne dispose pas du minimum requis en termes d’hygiène et de salubrité », avait-il précisé.

Tags : Istiqlal - Noureddine Boutayeb - Distribution

Aller plus loin

De la viande avariée destinée aux Casablancais saisie

Les éléments de la Gendarmerie royale ont réussi à intercepter un camion transportant de grandes quantités de viandes avariées. La saisie a eu lieu lundi lors d’un contrôle à Ouled...

Maroc : faut-il s’inquiéter de la viande de volaille ?

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) s’inquiète des risques auxquels sont exposés les consommateurs de volailles. Selon un rapport, de nombreuses entreprises...

De la viande avariée dans les assiettes des Tanjaouis

Le chauffeur du triporteur arrêté lundi, en flagrant délit de distribution de viandes avariées à Tanger à des vendeurs ambulants de sandwichs, est un repris de justice. Selon la...

Nous vous recommandons

Espagne : un prêtre attaque les musulmans

Le père Emilio Montes, prêtre à Valdepeñas (province de Ciudad Real), connu pour ses sermons controversés sur divers sujets à polémique, a, à nouveau fait parler de lui. Dans une récente homélie, il s’en est pris aux musulmans et aux séries turques, dénonçant...

Mocro Maffia : un Marocain tué d’une balle dans la tête près de Cadix

Le corps sans vie d’un Marocain, porté disparu à Malaga, a été retrouvé à Chiclana de la Frontera (Cadix), à quelques mètres de son véhicule qui a été incendié. Il a été tué d’une balle dans la tête.

Maroc : reprise confirmée des vols internationaux

Depuis la réouverture des frontières marocaines, l’aéroport de Marrakech-Menara attire le plus grand nombre de passagers. Une progression de 22 % au cours de la semaine du 14-20 février par rapport à la semaine du 7-13 février, selon le programme des vols...

Une Marocaine poignardée à mort par son ex-mari en Espagne

Un Marocain a été arrêté mercredi à Barbastro en Espagne pour avoir poignardé à mort son ex-femme, également d’origine marocaine. Les trois enfants du couple, tous mineurs, ont été témoins du meurtre.

Marrakech : une Britannique perd un doigt dans un accident de quad

Alors qu’elle était partie à Marrakech avec sa famille pour célébrer son anniversaire, une Britannique de 40 ans perd un doigt dans un accident de quad dans le désert d’Agafay.

La très belle panenka de Hamdallah offre la victoire à Al Ittihad (vidéo)

L’international marocain, Abderrazak Hamdallah a permis à Al Ittihad Djeddah de se qualifier pour la demi-finale de la Coupe d’Arabie Saoudite. Il a marqué sur pénalty contre Al Taawon, en utilisant la légendaire panenka à la 96ᵉ minute de...

Le rappeur marocain Morad arrêté en Espagne

Le rappeur marocain Morad a été arrêté par la police, mercredi à son domicile, pour avoir manqué de répondre à une citation à comparaître en tant qu’accusé d’un délit contre la sécurité routière.

Mohammed VI : le Sahara « n’est pas à négocier »

Le roi Mohammed VI a affirmé, lors de son discours à l’occasion de l’anniversaire de la « Marche verte », que le Sahara ne fera jamais l’objet d’une quelconque négociation.

Le trafic aérien international reprend son envol au Maroc

L’Office national des aéroports (ONDA) indique que le trafic commercial international a enregistré une hausse considérable au cours de la période allant du 15 juin au 31 août 2021. En tout, plus de 3,5 millions de passagers accueillis à travers 31 202 vols...

Maroc-Espagne : les liaisons maritimes reprennent début avril

Le trafic maritime entre le Maroc et le l’Espagne devrait reprendre début avril, après deux ans de suspension. Le premier ferry partira du port de Tarifa à destination du port de Tanger le 7 avril.