Lahcen Daoudi accuse les universités de "vendre des diplômes"

29 avril 2012 - 16h14 - Ecrit par : Jalil Laaboudi

Les diplômes universitaires sont facilement octroyés contre de l’argent. Plusieurs universités vont jusqu’à vendre des diplômes de "Master". C’est ce qu’a fait savoir le ministre de l’Enseignement Supérieur Lahcen Daoudi, lequel dénonce une pratique formellement interdite par la loi.

Mais ce n’est pas tout. D’après Lahcen Daoudi, d’autres universités ajoutent un "e" à Master par exemple, trompant ainsi les étudiants, sans parler de multiples affaires de falsification de notes.

Le ministre, invité à une journée d’études sur le bilan des 100 jours du gouvernement Benkirane à Rabat, a brossé un tableau des plus pessimistes de l’enseignement universitaire au Maroc.

De nombreux problèmes ont ainsi été abordés par Daoudi, dont le cas des vrais-faux diplômes de pharmacie obtenus en Russie par des bacheliers en lettres modernes, ou encore celui d’un professeur en faculté de médecine ayant transporté un malade dans sa voiture de l’hôpital universitaire vers une clinique privée.

L’université marocaine manque d’encadrement et souffre d’une absence totale de cadre juridique a estimé Daoudi, qui rappelle que le pays compte approximativement 10.000 professeurs pour 480.000 étudiants.

Tags : Corruption - Etudiants - Education - Lahcen Daoudi - Gouvernement marocain - Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres

Nous vous recommandons

Antonio Guterres appelle le Maroc et le Polisario au consensus

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a invité vendredi le Maroc et le Front Polisario à accepter son prochain candidat au poste d’envoyé spécial au Sahara. Ce consensus favorisera, dit-il, la reprise du dialogue politique sur le...

Israël fournira au Maroc le système de défense antiaérien Barak MX

Une entreprise israélienne a conclu un accord avec le Maroc pour la fourniture du système de défense aérienne et antimissile Barak MX.

Autoroutes du Maroc en 2022 : une radio et des grands chantiers

La société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) prévoit cette année un chiffre d’affaires de 3,2 milliards de dirhams (MMDH) et espère atteindre 1,9 million d’abonnés Jawaz. Des grands chantiers seront également...

L’AMPL est morte, vive la MALPA

Sur les ruines de l’Association marocaine des Pilotes de Ligne dissoute, un groupe de pilote marocains a décidé de créer une entité représentative basée en France dénommée MALPA (Moroccan AirLine Pilots...

Flambée des cas de Covid-19 : El Othmani décrit une situation « inquiétante »

Un rebond épidémique force les autorités marocaines à rappeler à la vigilance et au respect strict des mesures préventives au moment où la vaccination s’accélère. La situation serait «  inquiétante  », alerte Saâdeddine El...

Maroc : des vacances offertes à 150 000 enfants

Ouvert le 14 juillet, le programme national « Été 2021 » a pris fin le 21 août. Au total, 150 000 enfants et adolescents ont pris part à ces activités d’animation de proximité initiées par le Département de la Jeunesse et des Sports du ministère de la Culture,...

La presse espagnole salue le discours du roi Mohammed VI

Plusieurs médias espagnols ont salué le discours du roi Mohammed VI du 20 août, notamment son souhait d’inaugurer « une étape inédite » dans les relations bilatérales entre le Maroc et l’Espagne, basées sur « la confiance, la transparence, la considération...

Un grève de 35 minutes fait plier l’ONDA

Bonne nouvelle pour les aéroports marocains. Les contrôleurs aériens ont finalement annulé la grève de 15 jours, prévue à partir du 3 août, suite à un accord trouvé avec l’Office national des aéroports...

Carton plein pour « Marrakech du rire » sur M6

Le gala des dix ans du Marrakech du rire diffusé sur M6 a battu son record d’audience. Jamel Debbouze et ses invités ont rassemblé plus de 3 millions de téléspectateurs.

Kemi Seba indésirable au Maroc

La conférence que devait animer le panafricaniste Kemi Seba à l’université Mohamed V de Rabat a été annulée. Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, l’activiste béninois a désapprouvé et condamné cette annulation, qui selon ses propos, est intervenue...