Le gouvernement marocain prédit une baisse de la croissance de 5 % en 2020

10 juillet 2020 - 06h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le ministère des Finances a diffusé sur son site la note de présentation du projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour l’année 2020, qui relève que «  le taux de croissance est à – 5%, alors que la loi de finances initiale avait prévu 3,7%. Selon la note, le déficit budgétaire prévisionnel est fixé à 7,5% du PIB au lieu de 3,5%  ».

Ce sont des prévisions qui tiennent compte des répercussions économiques de la crise sanitaire, ainsi que les effets négatifs de la sécheresse sur l’activité économique. Avec ce PLFR, «  le gaz butane est fixé à 290 dollars US la tonne, contre 350 dollars US la tonne, prévu par la LF-2020,la parité euro/dollar de 1,11, outre une production céréalière estimée à 30 millions de quintaux au lieu de 70 millions de quintaux, prévue initialement  ».

En ce qui concerne la baisse significative des exportations des biens et services, la Loi de Finances Rectificative – 2020 doit constituer «  le socle pour approuver les mesures capables de contribuer à la redynamisation de l’activité économique post-Covid 19, relève le ministère des Finances.

Il a rappelé qu’au regard de la situation que traverse le Maroc, «  le recours à une loi de finances rectificative s’impose pour plusieurs raisons, dont la conformité avec les dispositions de l’article 77 de la Constitution, le respect du principe de la sincérité budgétaire, ainsi que le changement considérable de la conjoncture économique et sociale qui a prévalu au moment de la préparation de la LF-2020  ».

Sujets associés : Croissance économique - PIB - Ministère de l’Economie et des Finances - Loi de finances (PLF 2023 Maroc)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les vulnérabilités du Maroc exposées

Les vulnérabilités du Maroc ont été exposées dans le dernier rapport de l’institut Amadeus, notamment au niveau de la croissance économique, qui a enregistré une chute de 13,8% au...

Loi de finance rectificative 2020 : les grandes orientations connues

Le projet de loi de finances rectificative pour l’année budgétaire 2020 était à l’examen lors du dernier conseil des ministres. On y a principalement débattu des orientations...

Maroc : récession en 2020, retour de la croissance en 2021

L’économie marocaine devrait se contracter de 6,3% avant de rebondir de 4,7% en 2021. C’est le scénario prévu par Bank Al-Maghrib.

Nous vous recommandons

Croissance économique

Cosumar ne connaît pas la crise

Alors que presque tous les secteurs d’activité ne broient que du noir en raison de la crise sanitaire, le leader marocain du sucre affiche une grande satisfaction. En sept ans, le tonnage expédié a été multiplié par environ 100. Cosumar a versé en septembre...

Un tunnel Maroc-Gibraltar en projet

Le Royaume-Uni intensifie ses relations économiques avec le Maroc. Cette relation bilatérale prévoit une liaison entre le Maroc et Gibraltar. Un pont ou un tunnel d’une vingtaine de kilomètres.

Les opérateurs tunisiens affluent au Maroc

Des entreprises tunisiennes s’installent de plus en plus au Maroc pour diversifier leurs marchés, estimant que le royaume offre de meilleures conditions de croissance.

Le gouvernement marocain prédit une baisse de la croissance de 5 % en 2020

Le ministère des Finances a diffusé sur son site la note de présentation du projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour l’année 2020, qui relève que «  le taux de croissance est à – 5%, alors que la loi de finances initiale avait prévu 3,7%. Selon la...

L’apport de la diaspora marocaine au coeur d’une rencontre à Rabat

La place et le rôle de la diaspora marocaine sont d’une grande importance dans le nouveau modèle de développement (NMD) du royaume. Le sujet qui préoccupe la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) était au cœur d’une rencontre mercredi à...

PIB

Les Marocains préfèrent payer en cash

Bank Al Maghrib vient d’analyser les moyens de paiement en vogue dans l’économie marocaine pour l’année 2019. Résultat : les Marcocains ont du mal à délaisser le cash.

Le Maroc, l’un des premiers budgets militaires de l’Afrique

Le Maroc fait partie des deux premiers pays du Maghreb ayant réalisé les plus importantes dépenses militaires en Afrique, derrière l’Algérie. C’est ce qu’indique le rapport 2019 de l’Institut suédois de recherche sur la paix...

Standard & Poor’s croit en l’économie marocaine

Le Maroc peut compter sur sa bonne gestion de la pandémie pour préserver ses acquis auprès des agences d’évaluation. En dépit de la crise sanitaire et de ses effets négatifs sur l’économie nationale, le royaume est parvenu à garder sa notation chez Standard...

Maroc : la croissance rebondit fortement en 2021

En 2021, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) prévoit une croissance de l’activité économique marocaine de 5,8 %, contre une baisse de 6,3 % enregistrée en 2020.

Maroc : forte baisse du déficit commercial en 2020

Le déficit commercial du Maroc s’est fortement allégé en 2020. Cette réduction s’élève à 159,5 milliards de dirhams, soit 22,8% de baisse.

Ministère de l’Economie et des Finances

Maroc : un SMS au 1919 pour soutenir le fonds spécial Covid-19

À travers un sms au 1919, les Marocains peuvent contribuer au Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus au Maroc.

Malgré le Covid, le Maroc affiche une très bonne solidité économique

Le Maroc affiche de bons signaux économiques malgré la crise du Covid. Selon les spécialistes et médias internationaux, le pays a fait preuve de résilience saluée par les agences de notation. Dotée d’une économie attractive et stable, il est classé au 2ᵉ en...

Loi de finances 2022 : voici les recommandations du patronat

Le patronat marocain vient de présenter ses recommandations dans le cadre du projet de loi de finances pour 2022, actuellement en examen au parlement.

Maroc : l’emprunt national ne sera pas lancé cette année

Le gouvernement a décidé de reporter une fois de plus le lancement de l’emprunt national. Il pourrait intervenir à la rentrée prochaine.

La CNOPS fait marche arrière et remboursera les frais médicaux liés au Covid-19

La Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) est revenue sur sa décision et remboursera finalement au profit de ses assurés les frais des prestations médicales liées à la pandémie de...

Loi de finances (PLF 2023 Maroc)

Maroc : Oxfam lance bientôt une étude sur les incitations fiscales

Oxfam Maroc s’apprête à lancer une étude analytique sur la pertinence et la valeur incitative des dépenses fiscales dont bénéficient annuellement trois secteurs clés de l’économie marocaine : l’immobilier, l’agriculture et l’enseignement...

Maroc : des disparités dans la reprise économique des régions

Les répercussions économiques de la pandémie du Covid-19 ont été de différentes intensités selon les régions marocaines. Voici celles qui ont tiré leur épingle du jeu et celles qui ont sombré.

Pour empêcher le départ des médecins, le Maroc augmente leurs salaires

Dans son programme au titre de l’année 2022, le gouvernement a entrepris de revoir les conditions de vie et de travail des médecins marocains exerçant dans le public, notamment en ce qui concerne les salaires. Une proposition a été introduite au parlement...

Maroc : grève des avocats contre les mesures fiscales du PLF 2023

Depuis mardi, les tribunaux marocains sont à l’arrêt suite à un mouvement de grève des avocats, qui protestent contre les nouvelles mesures fiscales les concernant contenues dans le PLF 2023.

Maroc : nouvelle taxe pour les automobilistes

Les propriétaires de plus de deux roues motorisés vont mettre la main à la poche en 2021. Le nouveau PLF2021 prévoit en effet une nouvelle taxe sur les pneus des véhicules à moteur.