Racisme dans le cinéma français : Leïla Bekhti écartée d’un film pour ses origines

12 mars 2021 - 18h00 - France - Ecrit par : G.A

Faire ses débuts dans le monde impitoyable du cinéma reste une épreuve de force, une mission difficile. Pour ceux et celles qui sont d’origine étrangère, cela reste encore plus périlleux. C’est le cas de Leïla Bekhti qui, devant les brimades qu’elle a subies à cause de ses origines, a crié son ras-le-bol, le 8 mars dernier.

C’est dans le magazine Marie-Claire que l’actrice a évoqué ses débuts difficiles en tant que femme algérienne dans un monde fermé. Leïla Bekhti est une actrice française dotée d’une certaine expérience dans le domaine. Elle a d’ailleurs reçu le César du meilleur espoir féminin en 2011 pour son rôle dans «  Tout ce qui brille  ». Mais son incursion dans le cinéma français n’a pas été fait que de longs jours tranquilles. Leïla Bekhti confie avoir fait face à des critiques racistes. « Je n’ai pas raconté cette histoire à ma famille, de peur que tout le monde s’inquiète et pense oulah, ça va être dur pour elle ce métier ».

Elle se souvient avec une certaine douleur de la finale d’un casting, où elle a fait sensation face à une autre candidate. Mais quelle n’a pas été sa surprise lorsqu’elle reçoit un coup de fil pour le moins déroutant du réalisateur. « Écoute, t’as fait de supers essais, mais on n’avait pas prévu que ce soit une rebeue qui ait le rôle ». Un message très choquant, auquel l’actrice dans un premier temps n’a pas su quoi répondre. « Il m’a lancé ça de manière presque gentille et bienveillante, sans se rendre compte de la violence du truc. Alors, moi, j’ai répondu désolée, comme si j’avais une maladie, avant de raccrocher. Je n’avais pas la répartie d’aujourd’hui ». Mais une fois le choc passé, elle confie l’avoir rappelé pour lui dire de façon directe ce qu’elle pense de cette insulte. « En fait, je suis désolée pour toi, et surtout, je suis bien contente de pas faire ton film », lui a-t-elle dit. Heureusement, la jeune femme a toujours su qu’elle voulait être comédienne et a tout fait pour le devenir, malgré les obstacles à traverser.

Outre les propos racistes, Leïla Bekhti confie également dans cette interview avoir reçu « trop » selon elle, de propositions de rôle en rapport avec ses origines. « Le cliché femme voilée, soumise, par exemple, je n’en peux plus. Le cliché de l’éternel grand frère qui ne veut pas que sa sœur sorte le soir, pareil. Pourquoi certains réalisateurs stigmatisent ainsi les communautés ? Est-ce qu’ils sont déjà sortis de leur sphère ? Non, on ne mange pas le couscous avec les pieds, et non, la sonnette de notre porte n’est pas un youyou », lance-t-elle en colère.

Heureusement aujourd’hui, elle est une femme et une actrice comblée et reconnue dans le milieu du cinéma pour son talent. Elle n’hésite pas à donner son point de vue sur certains sujets touchant les femmes. C’est le cas en octobre 2019, lorsqu’elle publie une lettre manuscrite après une polémique sur les mères voilées accompagnant les sorties scolaires. Elle se dit effarée par la haine et le rejet de l’autre qui se propagent dans la société. « Je ne veux plus que les femmes soient rejetées parce qu’elles portent un voile ou non. Je n’ai pas forcément la solution. On pourra me taxer de naïveté, mais n’en déplaise aux porteurs de haine, la voix du vivre-ensemble existe. À nous de la propager ».

Sujets associés : France - Cinéma - Algérie - Racisme

Aller plus loin

Victime de racisme à Saint-Marcellin, un Marocain reçoit une avalanche de soutien

Mouhssine Zouine, 43 ans, gérant d’une boulangerie ouverte en octobre 2020 à Saint-Marcellin (Isère) qui envisageait de fermer son commerce à cause du racisme dont il est...

«  Haut et Fort  » de Nabil Ayouch primé au Festival de Cannes 2021

Le réalisateur et scénariste marocain Nabil Ayouch, qui était en lice pour la Palme d’Or du festival de Cannes 2021, a reçu le Prix du Cinéma Positif du Festival pour son...

Mina El Hammani (Elite) s’est fait aider pour « garder la tête sur les épaules »

L’actrice espagnole d’origine marocaine, Mina El Hammani, a déclaré qu’elle a dû avoir recours à un spécialiste pour garder la tête sur les épaules après avoir joué dans la...

Soundos El Ahmadi écartée d’un film en raison de sa grossesse

Alors qu’elle se faisait une joie d’incarner au cinéma le rôle d’un entraineur de football pour adolescentes, l’actrice d’origine marocaine Soundos El Ahmadi devra renoncer à ce...

Ces articles devraient vous intéresser :

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Le film « Blade » sera tourné en partie au Maroc

Le tournage du film « Blade » va démarrer en octobre prochain et une bonne partie sera réalisée au Maroc. Sa sortie est prévue le 3 novembre 2023.

Saïd Taghmaoui rejoint le casting de « The Family Plan »

L’acteur français d’origine marocaine Saïd Taghmaoui jouera l’un des principaux rôles dans le film « The Family Plan », une comédie d’action produite par Apple TV.

Jamel Debbouze : « J’ai le même âge que mes enfants »

Quatre ans après son dernier rôle au cinéma, l’acteur marocain Jamel Debbouze est de retour dans une nouvelle comédie intitulée « Le nouveau jouet », un film inspiré du « Jouet », de Pierre Richard. Invité dans l’émission Matin Première de RTBF,...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

« Bilqiss » de la Marocaine Saphia Azzeddine adapté au cinéma

Le roman Bilqiss, de l’écrivaine franco-marocaine Saphia Azzeddine, sera bientôt adapté au cinéma. Le projet émane du réalisateur libano-américain Oualid Mouaness soutenu par la société américaine de cinématographie Kennedy/Marshall et K Films de...

Tournages de films étrangers au Maroc : vers un record cette année

Le secteur cinématographique marocain reprend de plus belle depuis la levée des restrictions sanitaires. Selon le secrétaire général du Centre cinématographique marocain (CCM), Khalid Saidi, les tournages étrangers ont généré un chiffre d’affaires de 2...

Une série documentaire sur Alexandre le Grand en tournage au Maroc

La plateforme de streaming Netflix prépare une série documentaire sur la vie de l’ancien roi de Macédoine, Alexandre le Grand, dont le tournage se déroule au Maroc.

Des milliers de Marocains privés d’IPTV

Des milliers de Marocains amateurs de films, de séries et de télévision par Internet (IPTV) ont été récemment touchés par une action des forces de l’ordre européennes. Europol et le Service néerlandais d’informations et d’enquêtes fiscales (FIOD) ont...