Recherche

Les athlètes marocains n’en peuvent plus des contrôles antidopage

© Copyright : DR

3 octobre 2019 - 13h30 - Sport - Par: I.L

Les athlètes marocains sont excédés par la multiplication des contrôles antidopage, dont, pour la plupart, lls estiment être la cible, contrairement aux autres athlètes.

Ils ne désapprouvent pas les tests inopinés. Mais, leur fréquence commence à les agacer du moment où les autres athlètes ne subissent pas autant de tests antidopage, rapporte le journal Le Matin.

Pour le Directeur technique national, Ayoub Mendili, cette politique de "deux poids deux mesures" commence à les agacer et ils la trouvent injuste puisque tout le monde doit être sur un même pied d’égalité ».

Du côté des athlètes, Mendili évoque 4 à 5 contrôles en un mois. Il en veut pour preuve le cas de Soufiane El Bakkali qui a été la cible de nombreux contrôles.

Bon gré mal gré, celui-ci a accusé simplement le coup. « Je ne sais pas combien de contrôles subissent les autres athlètes mondiaux, mais cette fréquence est, en effet, très élevée », constate l’athlète marocain.

En dépit de ces contrôles antidopage incalculables, les athlètes marocains s’y soumettent en toute tranquillité parce qu’ils croient à un sport propre, indique Mendili.

Ces contrôles trop poussés peuvent se justifier par le passé un peu ténébreux de l’athlétisme marocain qui, quelques années auparavant, a été classé sur la liste noire de l’International association of Athletics federations (IAAF).

Grâce aux négociations et aux efforts colossaux déployés par la Fédération royale marocaine d’Athlétisme, le royaume a été finalement retiré de cette liste. Pour Mendili, le Maroc ne veut plus des médailles douteuses qui ternissent son image à l’international.

Mots clés: Athlétisme , Drogues

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact