Une découverte au Maroc nous éclaire sur le Loch Ness

3 août 2022 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’existence du monstre du Loch Ness ou Nessie suscite des questionnements à la suite de la découverte de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert du Sahara marocain.

Nessie pourrait-elle être un plésiosaure d’eau douce ? C’est la question que posent bon nombre de scientifiques y compris scientifiques de l’Université de Bath et de l’Université de Portsmouth au Royaume-Uni, et de l’Université Hassan II au Maroc ont récemment découvert des plésiosaures appelés leptocleididae dans le désert du Sahara. Répondant aux préoccupations de Motherboard sur le sujet, Dr Nick Longrich, l’un des auteurs de la découverte éclaire : « L’existence de plésiosaures d’eau douce supprime un obstacle majeur : une lignée marine pourrait-elle survivre dans un loch d’eau douce ? Oui ! Mais vous avez encore tous ces autres obstacles à lever ».

À lire : L’existence du monstre du Loch Ness confirmée par une découverte des fossiles au Sahara ?

Le scientifique évoque l’un des principaux obstacles : la taille du Loch Ness lui-même. Selon lui, il est peu probable qu’une population de plésiosaures puisse survivre dans un si petit lac. « C’est 22 miles carrés de superficie. Le seul lac avec un mammifère marin aujourd’hui est le lac Baïkal, qui abrite le phoque du Baïkal. C’est 12 000 miles carrés, plus de 500 fois plus grand que le Loch Ness. Vous avez juste besoin d’une grande surface pour contenir une population viable d’animaux aussi gros qu’un plésiosaure. Et le Loch Ness ne pouvait probablement pas contenir plus de quelques plésiosaures » ; explique-t-il.

À lire : Découverte de fossiles d’auroch et de rhinocéros au Sahara

Nick Longrich indique par ailleurs que l’équipe de recherche ne sait vraiment pourquoi les plésiosaures se trouvaient en eau douce. « Les paléontologues les appellent souvent des ‘reptiles marins’, suggérant qu’ils n’ont vécu que dans la mer, mais beaucoup de lignées marines ont fini par envahir les eaux douces », ajoute-t-il. D’autres chercheurs comme le paléontologue David Martill expriment, eux aussi, leur étonnement : « Ce qui m’étonne, c’est que l’ancienne rivière marocaine contenait tant de carnivores vivant tous côte à côte. Ce n’était pas un endroit où aller nager ». L’existence de Nessie reste à prouver.

Sujets associés : Recherche - Sahara Marocain

Aller plus loin

Découverte de fossiles d’auroch et de rhinocéros au Sahara

Les fossiles d’un auroch (« Bos primigenius ») et d’un rhinocéros blanc (« Ceratotherium simum »), vivant entre 57 000 et 100 000 ans, ont été découverts au Sahara. Ils vont...

L’existence du monstre du Loch Ness confirmée par une découverte des fossiles au Sahara ?

Des scientifiques ont découvert des fossiles de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions...

Trois nouvelles espèces de dinosaures volants découvertes au Maroc

Les restes de trois espèces de ptérosaures inconnues jusqu’à présent de la science, ont été découverts par une équipe internationale de chercheurs opérant dans le sud-est du Maroc.

Découverte d’un grand ptérosaure azhdarchidae au Maroc

Au Maroc, des chercheurs ont découvert un grand ptérosaure azhdarchidaé, près de Khouribga dans les dépôts phosphatés bassin d’Oulad Abdoun, datés du Maastrichtien supérieur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Découverte d’un important site fossilifère au Maroc

Des chercheurs internationaux ont découvert un nouveau site fossilifère important au Maroc, qui ouvre de nouvelles voies pour la recherche paléontologique et écologique. Ce site révèle que des arthropodes géants dominaient les mers il y a 470 millions...

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Une usine géante de batterie bientôt au Maroc ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, envisage de créer deux usines destinées à la production de batteries rechargeables au lithium au Maroc.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...