Appel urgent à l’abolition du mariage des mineurs au Maroc

14 décembre 2022 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

La loi est un énorme obstacle à la lutte contre le mariage des mineurs au Maroc, selon une étude qui vient d’être réalisée par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).

Réalisée en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour la Population au Maroc (UNFPA), cette étude intervient à un moment où les appels à l’abolition de l’article 16 du Code de la famille se multiplient. Au cours d’une rencontre face à la presse, Amina Bouayach a souligné que « l’intérêt supérieur ne sera pas atteint tant que les enfants ne seront pas impliqués dans la question » de l’abolition du mariage des mineurs.

À lire :Maroc : un projet de loi pour interdire le mariage des mineurs

Elle souligne que le Conseil en partenariat avec l’UNFPA, fera une analyse plus approfondie de l’étude, surtout les aspects sur « les justifications judiciaires adoptées pour le mariage des mineurs, à la lumière des transformations que connaît la société marocaine à tous les niveaux ».

À lire :Maroc : pour le CESE, il est temps de réformer le code de la famille

Prenant la parole à cette rencontre, Louis Muga, représentant du Fonds des Nations Unies pour la population au Maroc, a déclaré que « le mariage des mineurs n’est pas seulement une violence basée sur le genre, mais aussi un problème majeur de santé publique ». Il souligne que « ce type de mariage viole non seulement les droits des filles mariées, mais aussi les droits de leurs enfants ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Mariage forcé - Conseil national des droits de l’Homme (cndh) - Amina Bouayach

Aller plus loin

Maroc : Ouahbi veut une régularisation sans délai du mariage coutumier

Face aux demandes appelant à une prolongation du délai accordé pour la régularisation du mariage coutumier, le ministre de la Justice a opposé un refus catégorique.

Maroc : des personnalités appellent à un Code de la famille plus égalitaire

Des personnalités marocaines appellent le gouvernement marocain qui est en pleins préparatifs de la réforme du Code pénal à la dépénalisation des relations sexuelles hors...

Le mariage des mineurs, c’est un « viol d’enfant », selon Abdellatif Ouahbi

Le ministre de la Justice tient à en finir avec le mariage des mineurs. Invité dans l’émission « Noukta ila Satr » mardi, Abdellatif Ouahbi a confié que le mariage des mineurs...

Au Maroc, les mariages des mineures de plus en plus refusés

Au Maroc, 20 200 demandes d’autorisation d’épouser une mineure faites aux tribunaux marocains ont été refusées en 2021 suite aux requêtes des parquets compétents.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...