Le mariage des mineurs diminue au Maroc

11 février 2023 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

En 2022, environ 20 097 demandes d’autorisation de mariage de mineurs ont été déposées, 6 445 d’entre elles ont été rejetées, tandis qu’un total de 13 652 demandes ont été acceptées, a déclaré le président du ministère public, El Hassan Daki, lors de son discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de l’année judiciaire 2023. Ce chiffre est en baisse par rapport au nombre de mariage de mineurs enregistré en 2021 qui s’élève à 19 000. Une baisse considérable, mais des efforts restent à consentir pour éradiquer le mariage des mineurs.

À lire : Appel urgent à l’abolition du mariage des mineurs au Maroc

« Alors que le texte de loi accorde au magistrat la possibilité de statuer sur l’autorisation de mariage d’un mineur en se basant soit sur l’expérience médicale soit sur l’enquête sociale, les différents parquets insistent de plus en plus sur la nécessité de mener les deux procédures. C’était le cas en 2022 s’agissant de 7 288 demandes. Les parquets généraux ont par ailleurs émis 16 166 requêtes appelant au refus de l’octroi d’autorisation dans le but de défendre l’intérêt du mineur », a déclaré le responsable.

Sujets associés : Enfant - Mariage

Aller plus loin

Le mariage des mineures au Maroc : une exception devenue la règle

Depuis des années, le taux de prévalence des mariages des mineurs évolue en dents de scie au Maroc. En cause, l’article 20 du Code de la famille qui donne plein pouvoir au juge...

Au Maroc, les mariages des mineures de plus en plus refusés

Au Maroc, 20 200 demandes d’autorisation d’épouser une mineure faites aux tribunaux marocains ont été refusées en 2021 suite aux requêtes des parquets compétents.

Appel urgent à l’abolition du mariage des mineurs au Maroc

La loi est un énorme obstacle à la lutte contre le mariage des mineurs au Maroc, selon une étude qui vient d’être réalisée par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux....

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Maroc : le mariage fastueux de la fille d’un haut dirigeant soulève des polémiques

Le mariage somptueux organisé par le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara, pour sa fille, soulève de vives polémiques. La quatrième personnalité politique du Maroc après le roi, le chef du gouvernement et le président de la Chambre des...

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Mariage d’Abd El Fattah Grini et de Jamila El Badaouiila

Les chanteurs Abd El Fattah Grini et Jamila El Badaouiila se sont mariés à l’hôtel Palace Layali à Casablanca.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Au Maroc, le mariage des mineurs résiste au temps

Au Maroc, il y a encore du chemin à faire pour en finir avec le mariage des mineurs. Des voix s’élèvent pour appeler à la révision rapide et profonde du Code de la famille.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...