Maati Monjib, inculpé pour blanchiments de capitaux

9 octobre 2020 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

L’historien Maati Monjib est inculpé pour blanchiment de capitaux. Il s’agit d’une saisine du Parquet suite à la plainte de l’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF).

Selon un communiqué du procureur du Roi près le tribunal de première instance de Rabat, l’enquête préliminaire devra également se focaliser sur une liste de biens immobiliers non déclarés par le mis en cause et des membres de sa famille. Ils ne correspondent pas aux revenus habituels déclarés par le prévenu et les membres de sa famille, précise le même document.

Cette enquête a été confiée à la brigade nationale de la police judiciaire qui devra clarifier la source, la nature des transactions et des transferts financiers effectués par les mis en cause.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Procès - Maâti Monjib

Aller plus loin

Maati Monjib placé en détention

Le militant et historien Maati Monjib a été interpellé à Rabat vendredi dernier pour son implication dans une affaire de blanchiment d’argent. Présenté devant le juge...

Le Maroc aurait utilisé un logiciel espion israélien pour espionner des militants

L’Ong Amnesty International a dénoncé dans un rapport rendu public le jeudi 10 octobre l’usage par les autorités marocaines d’un logiciel espion qui serait développé par la...

Suisse : un MRE soupçonné de blanchiment d’argent

Un richissime homme d’affaires marocain résidant en Suisse est soupçonné de trafic de drogue et blanchiment d’argent. Il est sous enquête judiciaire et porte constamment un...

Le procès de l’historien Maâti Monjib à nouveau reporté

L’historien marocain et défenseur des droits humains Maâti Monjib, poursuivi pour « fraude » et « atteinte à la sécurité de l’État », a annoncé jeudi, que son procès en appel a...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...