Maati Monjib défendu par un collège d’avocats international

25 janvier 2021 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Un groupe international d’avocats est en voie de constitution « pour appuyer la défense au Maroc, engager des procédures en France et au niveau international ». C’est l’annonce faite par le Comité de soutien à l’historien et militant, Maâti Monjib.

Dans un communiqué rendu public après l’audience spéciale convoquée par le juge d’instruction à Rabat, il a été indiqué que ce collège d’avocats international sera coordonné par le cabinet de l’avocat William Bourbon.

L’annonce a été faite en présence des familles de Maâti Monjib, Omar Radi et Soulaiman Raïssouni, des représentants des comités au Maroc et au Canada, un des avocats marocains, les avocats français William Bourbon et Vincent Brengarth, ainsi que des journalistes.

Plusieurs requêtes ont été engagées pour vice de procédure par les avocats marocains, précise le communiqué qui cite par exemple l’arrestation ordonnée « sans mandat d’arrêt », en violation du Code de procédure pénale marocain. Il dénonce aussi des violation graves du droit à un procès équitable.

En marge de cette action, la défense de Monjib est en attente de la réponse du tribunal de Rabat à sa demande de remise en liberté. Elle devrait intervenir dans les prochains jours.

Sujets associés : Droits et Justice

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maati Monjib, inculpé pour blanchiments de capitaux

L’historien Maati Monjib est inculpé pour blanchiment de capitaux. Il s’agit d’une saisine du Parquet suite à la plainte de l’Unité de traitement du renseignement financier...

Maati Monjib placé en détention

Le militant et historien Maati Monjib a été interpellé à Rabat vendredi dernier pour son implication dans une affaire de blanchiment d’argent. Présenté devant le juge...

Un an de prison pour Maati Monjib, son comité de soutien crie à l’injustice

L’historien et défenseur des droits humains marocain, Maati Monjib a écopé d’un an de prison ferme pour « fraude » et « atteinte à la sécurité de l’État ». Son comité de soutien qui...

Nous vous recommandons

Droits et Justice

Le Maroc porte plainte contre le journaliste espagnol Ignacio Cembrero

Le Maroc vient de poursuivre en justice le journaliste espagnol, Ignacio Cembrero, spécialiste du Maghreb, qui avait accusé le royaume d’avoir piraté son téléphone à l’aide du logiciel d’espionnage israélien,...

Bordeaux : une Marocaine condamnée pour avoir refusé de scolariser ses enfants

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné par défaut une Marocaine qui a refusé de scolariser ses enfants, malgré une mise en demeure, à trois mois de prison avec sursis et 950 euros d’amende.

Le Maroc favorable à l’extradition d’un Français vers les États-Unis

La justice marocaine a prononcé un « avis favorable » à l’extradition vers les États-Unis du Français Sébastien Raoult, soupçonné dans une affaire de cybercriminalité.

Le journaliste Mohamed Boutaâm innocenté

Poursuivi pour « immixtion sans titre dans des fonctions publiques », Mohamed Boutaâm, journaliste, directeur de publication du site d’information locale Tizpress, et par ailleurs correspondant de plusieurs quotidiens arabophones dans la région du Souss,...

Espagne : un « dangereux criminel marocain » activement recherché

Le Marocain Abdelillah Touzni, dit « Le Toui », est un « dangereux criminel » accusé de vols présumés sur six personnes qu’il a droguées avant de les déposséder de leurs biens dans des boîtes de nuit. Il risque plus de 25 ans de...