Recherche

La mafia de l’immobilier de Casablanca aurait provoqué les incidents du "jeudi noir"

© Copyright : DR

19 mai 2013 - 18h12 - Société

La mafia de l’immobilier aurait manigancé les actes de hooliganisme du 11 avril dernier à Casablanca, appelé "jeudi noir", pour mettre la main sur le terrain du complexe sportif Mohamed V de Casablanca, selon l’Instance Nationale de Protection des Biens Publics (INPBPM).

Certains supporters Rbatis auraient ainsi été incités à commettre des actes de vandalisme avant le match RCA/ASFAR, afin de pousser les autorités de Casablanca à envisager la destruction du complexe sportif Mohamed V, sous prétexte que son emplacement n’est plus approprié, en raison de la forte densité des quartiers riverains.

Mohamed Ouzzine, ministre de la jeunesse et du sport, avait même évoqué l’éventuelle fermeture du complexe, en réaction aux actes de vandalisme qu’il avait qualifiés de "criminels". Cela ouvrirait la voie à la mafia de l’immobilier pour exploiter ce terrain valant des millions de dh.

Dans une déclaration au quotidien Al Massae, Mohamed Meskaoui, président de l’instance, a affirmé qu’il détient des preuves appuyant ces accusations, dont des vidéos déjà publiées sur Youtube.

Meskaoui a expliqué que l’instance qu’il préside compte empêcher cette mafia de concrétiser son plan qui priverait des dizaines de jeunes de cet espace sportif et éducatif et effacerait une partie de l’histoire de Casablanca.

Il a également évoqué la situation des supporters arrêtés par la police lors de ces actes de vandalisme, jugeant arbitraires les arrestations dont ils ont fait l’objet.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact