Condamné pour avoir émigré au Maroc en abandonnant sa famille à Monaco

5 avril 2022 - 23h00 - France - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Ruiné par la crise sanitaire liée au Covid-19, un chef d’entreprise a émigré au Maroc sans verser de pension alimentaire à sa petite famille à Monaco. La justice monégasque l’a condamné pour abandon de famille.

Absent à la barre, le Monégasque de 52 ans a écopé d’une peine de trois mois de prison avec sursis et d’une amende de 1 500 euros pour préjudice moral, rapporte Nice-matin. Le tribunal a également prononcé l’irrecevabilité du paiement des arriérés. La crise sanitaire liée au Covid-19 est à l’origine du déclenchement de cette affaire.

À lire : Maroc : un homme condamné pour avoir quitté le domicile conjugal «  sans justification  »

« Le Covid a bon dos ! Le prévenu aurait perdu 75 % de sa clientèle avec la pandémie. Or, il fournit les documents qui l’arrangent et il dissimule volontairement ses ressources réelles. Quel prétexte fantaisiste et fallacieux afin de se désintéresser de ses deux enfants ! Quatre ordonnances ont fixé sa part contributive totale à 700 euros mensuels. À part des versements erratiques, Monsieur ne s’est jamais acquitté de ses dettes de 2020 à 2021. Pourtant son tribut à l’obligation familiale reste modeste. Mais il préfère privilégier ses conditions de vie après avoir émigré au Maroc. Les arriérés cumulent une somme de 5 572 euros. Ajoutez 10 000 euros pour le préjudice subi par cette bataille ! », résume-t-on.

À lire : Maroc : une femme condamnée pour avoir chassé son mari du domicile conjugal

Pour le parquet, la volonté du prévenu de ne pas payer était bel et bien volontaire : « Cet ingénieur a-t-il un loyer de 750 euros à Marrakech comme il le prétend ? Ou plus vraisemblablement en devise locale, comme le relève le premier substitut Valérie Sagné. Il est alors riche au Maroc, surtout avec une somme de 1 811 euros, relevée sur son compte. Sa volonté de ne pas payer est affichée ». De plus, aucun élément ne vient à l’appui de la mauvaise situation financière de son entreprise causée par la crise sanitaire.

À lire : Maroc : un tribunal oblige un homme à retourner auprès de sa femme

« On critique mon client parce qu’il n’a pas les moyens de faire le déplacement. C’est un consultant informatique. Il a besoin de travailler. Il ne roule pas sur l’or. Outre des arriérés réglés depuis février 2020, ce père met à disposition de ses enfants des cartes bancaires pour leurs dépenses, environ 3 000 euros. La victime ne peut pas demander des arriérés. Si Madame n’a pas de moyens financiers suffisants, pourquoi réside-t-elle encore à Monaco ? Sa demande est vindicative. Ramenez ses exigences à de plus justes proportions », explique Hervé Campana, l’avocat du prévenu, avant que le tribunal ne rende son jugement.

Sujets associés : Immigration - Droits et Justice - France

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : une femme condamnée pour avoir chassé son mari du domicile conjugal

Le tribunal de première instance d’Imintanout a condamné une femme pour violences conjugales sur son époux. Elle avait expulsé son compagnon du domicile...

Marrakech : 15 ans de prison pour avoir torturé un enfant de 5 ans

La Cour d’appel de la ville de Marrakech a condamné un couple à 15 ans de prison ferme pour crime de coups et blessures ayant entraîné la mort d’un enfant, confirmant ainsi le...

Un Belge condamné au Maroc pour attouchements sur son fils

Alors qu’il était parti au Maroc fin novembre 2021 pour retrouver son fils “enlevé” en Belgique par son ex-femme d’origine marocaine, un Belge de 57 ans a été arrêté puis condamné...

Maroc : un tribunal oblige un homme à retourner auprès de sa femme

Après un recours engagé par son épouse, le tribunal de Marrakech a sommé un homme de regagner le domicile conjugal. Une première au Maroc.

Nous vous recommandons

Immigration

Les États-unis suspendent l’immigration

"Protéger les emplois" des citoyens américains pendant la période de crise économique devient une priorité pour le président américain, Donald Trump, qui a décidé de suspendre temporairement toute forme...

Moins de Marocains ont immigré en 2021 en Espagne

Très peu de Marocains se sont installés en Espagne au cours du premier semestre 2021, ce qui a entre autres conduit à une baisse sans précédent de la population espagnole.

Espagne : plus de 10 % des étrangers résidents sont des Marocains

Les Marocains forment la plus grande communauté de résidents étrangers en Espagne. À fin décembre 2020, le pays compte 811 530 Marocains sur un total de 5 800 468 immigrés, selon les données du ministère espagnol de l’Inclusion, de la sécurité et des...

"Ma fille, mon enfant", une BD qui schématise le racisme ordinaire à l’heure du coronavirus

La bande dessinée "Ma fille, mon enfant" est parue en début d’année aux éditions Bamboo, bien avant la pandémie du nouveau coronavirus. Pourtant, elle est perçue comme un ouvrage de dénonciation du racisme ordinaire en cette période de crise sanitaire...

HCR : 9 047 réfugiés vivent au Maroc

À fin octobre 2021, le Maroc accueillait 9 047 réfugiés et plus de 7 912 demandeurs d’asile. Une augmentation de 25,32 % de plus que le nombre enregistré à fin 2020, fait savoir le Haut-commissariat aux réfugiés...

Droits et Justice

Pass vaccinal : l’AMDH dépose une plainte devant la Cour de cassation

La Cour de cassation a été saisie par une plainte de l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) pour révoquer la décision d’imposition du pass vaccinal dans les espaces publics.

Australie : trois ans de prison pour avoir agressé une musulmane enceinte

Un Australien de 44 ans a été condamné à trois ans de prison ferme. Il a agressé violemment en novembre 2019 une femme musulmane enceinte après avoir proféré des insultes islamophobes.

Report du procès du maire de Marrakech, poursuivi pour dilapidation de deniers publics

Le procès du maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane a été reporté une nouvelle fois ce vendredi par la Chambre criminelle près la cour d’appel de la ville ocre

Casablanca : un policier épinglé dans une affaire de chantage

Trois individus dont un agent de la police ont été arrêtés mercredi et placés en garde à vue à la brigade de la police judiciaire du district de sûreté d’Anfa à Casablanca. Ils font l’objet d’une enquête dans une affaire de...

Le meurtrier d’Imane, tuée mardi, au tribunal

Le Marocain qui a tué mardi à Cáceres (Valence) sa femme également d’origine marocaine, Imane Saadaoui, a été présenté ce jeudi au juge.

France

Maghreb : la fuite des cerveaux, un véritable casse-tête

Le Maghreb est confronté à la fuite des cerveaux. Des milliers de cadres algériens, tunisiens et marocains quittent chaque année leurs pays d’origine à la recherche de l’Eldorado.

Dérapage raciste sur BFM TV

Emmanuel Lechypre, présentateur de la chronique économique sur BFM TV, dérape en direct, samedi. C’était lors de la diffusion des images des trois minutes de silence observées à la cérémonie d’hommage du peuple chinois aux victimes du...

Le Maroc, toujours apprécié par les retraités français

Le Maroc occupe la 3ème place du top 3 des destinations phares des retraités français.

Une étudiante marocaine tuée par son petit ami en France

Une étudiante marocaine a été sauvagement assassinée par son petit ami, dans un appartement du centre-ville d’Amiens, dans le nord de la France.

France : une élue musulmane agressée pour avoir porté le voile

Pour avoir porté le voile en tant que présidente d’un bureau de vote dimanche, lors du premier tour des élections départementales, Rachida Kabbouri, une conseillère municipale EELV de Vitry-sur-Seine, a été victime d’agression verbale par des votants, avant...