Maroc : jusqu’à 100% d’allègements accordés sur les arriérés d’impôts

23 avril 2021 - 21h00 - Economie - Ecrit par : J.D

Les contribuables marocains bénéficient d’un important allègement sur les arriérés d’impôts et des charges fiscales imposés au titre de l’année 2020 et restés impayés jusqu’au 31 décembre de la même année.

Sont pris en compte par cette décision, les impôts, les droits et les taxes imposés au titre de l’année fiscale 2020 et non soldés avant fin décembre 2020. L’annulation décidée par la loi de finances exercice 2021 peut être partielle ou totale, précise la Direction générale des impôts (DGI).

Pour bénéficier de l’annulation totale, le contribuable doit solder avant le 1ᵉʳ juillet, l’intégralité du principal de l’impôt. De plus, le concerné ne doit pas avoir fait l’objet d’une procédure de rectification qui aura abouti à un accord écrit et suivi du titre l’émission d’imposition avant cette date. Un redevable qui a fait objet de rectification et qui a procédé au paiement total ou partiel de ces pénalités, amendes, majorations et frais de recouvrement, au cours des années suivantes.

En revanche, les contribuables redevables uniquement d’amendes, de pénalités, de majorations et de frais de recouvrement, bénéficient quant à eux, d’une réduction partielle de 50 %, à condition de verser les 50 % restant avant le 1ᵉʳ juillet de l’année en cours, détaille la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Impôts - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

Maroc : les recettes fiscales ont baissé de 7,7% à fin août

Les recettes fiscales brutes du Royaume ont baissé à fin août de 7,7%. Cela est dû au repli des recettes douanières et de la fiscalité domestique.

Maroc : gare aux mauvais payeurs

L’État veut sévir contre les retards de paiement, à travers l’instauration des amendes.

Maroc : l’impôt sur le revenu déductible des salaires des joueurs et des entraineurs

Conformément aux dispositions de la Loi de Finances n°65-20 pour l’année budgétaire 2021, l’Impôt sur le revenu est désormais prélevé depuis le 1ᵉʳ janvier sur les salaires...

Maroc : les délais de paiement des établissements publics désormais raccourcis

Le gouvernement améliore au fil des ans les délais de paiement des établissements publics. Alors qu’elle se situait autour de 50,6 jours en juin 2019, la moyenne s’est établie à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Évasion fiscale au Maroc : Seuls 2% des contribuables paient 80% de la TVA

La plupart des contribuables marocains ne paient pas leurs impôts, générant un manque à gagner important, de l’ordre d’un milliard de dirhams, à l’État marocain.

Marocains, n’oubliez pas de payer vos impôts

Au Maroc, les entreprises et les contribuables doivent s’acquitter de l’impôt sur le revenu (IR), de l’impôt sur les sociétés (IS), de la TVA et autres avant le 31 mars. Passé ce délai, ils s’exposent aux pénalités et sanctions prévues par la direction...

Maroc : du nouveau pour la vignette automobile

Les Marocains peuvent déjà commencer à payer la Taxe Spéciale annuelle sur les Véhicules (TSAV). Quid des nouveautés liées au paiement de cette taxe ?

Les MRE et la détaxe, ce qu’en dit la Douane

De très nombreux Marocains résidant à l’Etranger effectuent des achats quand ils sont en vacances au Maroc. Ces achats peuvent-ils faire l’objet d’une détaxe, c’est-à-dire donner lieu au remboursement, à ces acheteurs, de la Taxe sur la Valeur ajoutée...

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu

Au Maroc, des ajustements ont été apportés à l’Impôt sur les sociétés (IS) et l’Impôt sur le revenu (IR) dans le cadre de la Loi de finances 2024.

Maroc : la réforme de l’impôt sur le revenu sera effective en 2023

Annoncé en juillet dernier, la réforme de l’impôt sur le revenu (IR) entre dans sa phase active dès 2023. Selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, plus rien ne pourra retarder son application.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Les influenceurs marocains vont payer l’impôt sur le revenu

Le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaâ, a donné des éclaircissements sur la taxation des revenus perçus par les influenceurs.

Traque aux fraudeurs : les influenceurs marocains dans le collimateur du fisc

La direction générale des impôts (DGI) vient d’adresser une mise en demeure aux influenceurs possédant des biens ou recevant de l’argent de l’étranger, les invitant à les déclarer et à payer l’impôt correspondant.