Maroc : l’amnistie fiscale opérationnelle

26 février 2020 - 12h20 - Economie - Ecrit par : S.A

L’amnistie fiscale est entrée dans sa phase opérationnelle. La Direction générale des impôts (DGI) a diffusé l’ensemble des formulaires dédiés à sa souscription.

Demande de l’état des irrégularités en possession de l’administration, déclaration rectificative, bordereau de versement. Ce sont les trois documents administratifs que les contribuables, désireux de souscrire à l’amnistie fiscale, doivent remplir. Les souscriptions peuvent se faire jusqu’au 30 septembre prochain, précise L’Économiste. Passé ce délai, les contribuables recevront à tout moment un avis de vérification de la comptabilité.

En ce qui concerne la déclaration rectificative, elle doit être accompagnée d’une lettre explicative répondant aux différentes irrégularités relevées par l’administration fiscale et mentionnées dans un document délivré aux contribuables.

L’amnistie fiscale permettra aux contribuables qui avaient minoré leurs résultats fiscaux de déposer une déclaration rectificative en déclarant les opérations non comptabilisées. Mieux, elle prévoit l’exonération du contrôle fiscal en faveur des contribuables qui souscrivent une déclaration.

Le volet opérationnel de cette amnistie est axé sur trois formules de déclaration rectificative. Pour la première formule, le contribuable est invité à déposer une déclaration rectificative avant fin septembre, en s’acquittant spontanément des rappels d’impôts calculés par l’administration, tandis que la deuxième lui permet de bénéficier de l’annulation des sanctions et du contrôle fiscal pour chacun des impôts et exercices prévus par la loi. Quant à la troisième formule, elle traite de la régularisation, laquelle est basée sur une convention entre l’administration fiscale et une organisation professionnelle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Administration - Direction générale des impôts (DGI) - Amnistie fiscale

Aller plus loin

Amnistie fiscale : les menaces du gouvernement marocain

La mise en application de l’amnistie fiscale sur les actifs détenus à l’étranger, consignée dans le Projet de Loi de finances (PLF) 2020, sera une réalité dès 2020. Loin d’être...

Amnistie fiscale : ouf de soulagement pour les architectes

La Direction générale des impôts (DGI) a scellé un accord avec l’ordre des architectes. En tout, 1 400 professionnels sur 3 500 adhèrent à l’amnistie fiscale.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc en guerre contre les « fonctionnaires fantômes »

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a déclaré que le Maroc dispose d’un important arsenal juridique pour lutter contre le phénomène des « fonctionnaires fantômes ».

Au Maroc, les élèves fêtent la fin d’année scolaire en déchirant leurs cahiers

Au Maroc, des scènes des élèves déchirant leurs cahiers et livres pour annoncer la fin de l’année scolaire, se sont reproduites.

Écoles privées au Maroc : hausse des frais et colère des parents

Des écoles privées ont décidé d’augmenter les frais de scolarité à la prochaine rentrée au grand dam des parents d’élèves. Préoccupée, une députée du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) appelle le gouvernement d’Aziz Akhannouch à agir pour empêcher...

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Maroc : des notes trop gonflées dans les écoles privées ?

Au Maroc, le phénomène des « notes gonflées » continue de sévir dans des écoles privées. C’est du moins le constat fait suite à la fuite de certains relevés de note sur les réseaux sociaux après la publication des résultats du BAC 2024.

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Intoxications en hausse au Maroc : quelles solutions ?

La Fédération marocaine des Droits des Consommateurs s’inquiète après la hausse des cas d’intoxication alimentaire enregistrés dans certains restaurants ces dernières semaines. Elle appelle le ministre de la Santé et de la Protection sociale à...

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Maroc : mise en garde contre les constructions illégales

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté des clarifications au sujet des démolitions dans les zones côtières.

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.