Covid-19 : vers la fin de la gratuité du vaccin au Maroc ?

15 février 2022 - 15h50 - Maroc - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Devant l’hésitation de certains Marocains à se faire vacciner, le Professeur Azzedine Ibrahimi, membre du Comité technique et scientifique de lutte contre la pandémie, propose la suspension de la diffusion du bilan quotidien relatif au Covid-19 et l’abandon de la gratuité du vaccin.

Après deux années de cohabitation avec le Covid-19, « de nombreux Marocains commencent à considérer le nouveau coronavirus comme une simple grippe ou un rhume » et n’adhèrent pas à l’opération de vaccination, a fait remarquer le Professeur Azzedine Ibrahimi, directeur du laboratoire de biotechnologie à la faculté de médecine et de pharmacie à Rabat et membre du Comité technique et scientifique de lutte contre la pandémie, rapporte Assabah.

À lire : Maroc : les fonctionnaires s’opposent à l’imposition du pass vaccinal dans l’administration

Sur sa page officielle Facebook, le médecin a appelé ces concitoyens à s’interroger sur le fait de « réserver de nombreux pavillons dans des hôpitaux et des centres hospitaliers universitaires (CHU) aux patients contaminés, alors que les personnes atteintes de maladies chroniques graves continuent de souffrir en silence depuis deux ans ».

À lire : Maroc : fallait-il ouvrir les frontières ? un expert répond

Il précise que « si le coronavirus est similaire à une grippe, pourquoi alors la gratuité du vaccin et la réservation de lits dans les services de réanimation au détriment d’autres maladies graves » ? Pour lui, « on ne devrait pas attendre indéfiniment que ces personnes veuillent bien adhérer à la campagne nationale de vaccination ». Le Professeur Azzedine Ibrahimi s’inquiète également du cas des patients atteints d’autres maladies et qui attendent qu’on les programme pour des interventions chirurgicales.

À lire : Les Marocains devront cohabiter avec le Covid-19

Si le nouveau coronavirus est considéré comme une simple grippe, ajoute le Professeur Azzedine Ibrahimi, « la vaccination doit être payante », comme celui contre la grippe saisonnière influenza. Toutefois, « il faudra laisser un délai pour terminer le protocole vaccinal et mettre fin à la gratuité du vaccin » et à la diffusion des chiffres concernant la Covid-19. « Nous déprécions tout ce qui est gratuit », a-t-il déploré.

Sujets associés : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Covid-19 : la vaccination perd en efficacité selon une étude marocaine

Une étude menée par l’équipe scientifique de l’épidémiologiste Jaafar Heikel prouve que si la dose de rappel est devenue une nécessité dans de nombreux pays dont le Maroc, c’est parce...

Maroc : succès d’une pétition contre la vaccination des enfants

Les opposants à la vaccination des enfants ne sont pas tous conspirationnistes : des mères de familles, des médecins et des spécialistes de la santé publique ont soutenu la...

Les Marocains devront cohabiter avec le Covid-19

Après plus de deux ans de lutte contre le coronavirus, le gouvernement à travers le Comité interministériel de suivi du Covid prépare un plan de cohabitation qui assimilera le...

Covid-19 : la majorité des Marocains s’oppose à la vaccination des enfants

54 % des parents marocains se sont opposés à la vaccination des enfants de moins de 12 ans, lancée par le gouvernement, à la veille de la rentrée scolaire. Ceci, dans le cadre de...

Nous vous recommandons

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Coronavirus : Tanger se dote d’une nouvelle unité de réanimation

Après l’hôpital Mohamed VI et la clinique de sécurité sociale, une nouvelle unité de réanimation médicale a été créée à l’hôpital Duc De Tovar à Tanger, pour augmenter la capacité litière consacrée au traitement des cas critiques d’infection au...

La grande déprime des artisans marocains

Dans les secteurs de l’artisanat et du tourisme au Maroc, c’est la désolation totale. Écœurés par la situation, des acteurs de ces secteurs, en grande difficulté, les députés accusent le gouvernement de n’avoir pas pris les mesures qui...

Vers une reprise progressive des activités de PSA au Maroc ?

Face à la pandémie de COVID-19, le groupe PSA a mis en place des mesures sanitaires renforcées afin de créer les conditions d’une reprise d’activités sécurisée et progressive. L’usine du constructeur français au Maroc est-elle aussi concernée...

Covid-19 : le Maroc veut augmenter le nombre de tests

Le nombre de tests du Covid-19 effectués quotidiennement au Maroc doivent augmenter pour refléter au mieux la situation épidémiologique du pays, souhaite le ministre de la Santé. Un objectif mensuel minimum est assigné dans une...

Coronavirus : des Algériens bloqués au Maroc

Alors que le Maroc et de l’Algérie ont suspendu « de commun accord » leurs liaisons aériennes, afin de faire face efficacement à la propagation du coronavirus, une centaine de passagers algériens sont bloqués dans le...

Vaccin anti-Covid-19

Le Luxembourg accepte les voyageurs marocains

Les voyageurs marocains, détenteurs d’un certificat de vaccination, seront autorisés, dès ce 7 novembre, à entrer sur le territoire du Grand-Duché de Luxembourg.

Des cas de contaminations parmi les voyageurs de la liste B

Plusieurs cas d’infections au Covid-19 ont été détectés dans le rang des Marocains en provenance des pays du Proche-Orient ou du Golfe, placés en quarantaine de 10 jours selon les mesures sanitaires en vigueur pour les voyageurs venant des pays de la liste...

Maroc : « 90% des patients en réanimation ne sont pas vaccinés »

Abdelfattah Chakib, médecin au CHU Ibn Rochd de Casablanca, également membre du comité scientifique et technique, affirme que 90 % des patients en réanimation ne sont pas vaccinés contre le Covid-19. Ceux-ci sont parmi les sceptiques de la...

Vaccination anti-Covid : forte demande à Sebta depuis la réouverture des frontières

Les centres de santé en Espagne font face à une forte demande de vaccination contre le Covid-19 depuis la réouverture ce mardi des frontières de Sebta et Melilla. Ceci, en raison du pass vaccinal exigé avant d’accéder au...

Maroc : enquête après le décès d’une femme vaccinée avec "Janssen"

Suite au décès, lundi d’une femme de 33 ans, quelque temps après avoir reçu le vaccin-anti-Covid-19 Janssen produit par le laboratoire Johnson & Johnson, le ministère de la Santé a annoncé avoir diligenté une enquête. L’objectif est de déterminer si le...