Maroc : fallait-il ouvrir les frontières ? un expert répond

7 février 2022 - 23h40 - Ecrit par : A.S

La décision du gouvernement d’ouvrir les frontières suscite des inquiétudes, même si elle fait le bonheur des opérateurs touristiques et économiques. La reprise des vols, selon certains, pourrait avoir un impact négatif sur la situation épidémiologique du Maroc.

Le Maroc revient de très loin en termes de vague contamination au Covid-19. C’est la raison pour laquelle la décision d’ouvrir les frontières n’est pas du goût de certains spécialistes des questions sanitaires. C’est le cas du Professeur Mustapha Ennaji, expert en virologie à la Faculté de médecine et de pharmacie de l’Université Hassan II de Casablanca, interrogé par Hespress. Tout en respectant la décision prise par le gouvernement, il souligne que décider de fermer ou d’ouvrir les frontières mérite « discussion et analyse ».

À lire : La France se félicite de la réouverture de l’espace aérien marocain

« Aujourd’hui, la décision de réouverture a été prise. Maintenant, il faut se demander comment peut-on pallier aux risques de cette décision. Là est le deuxième volet de la question. Pour s’y faire, il faut se faire vacciner et respecter les mesures barrières, vu que la courbe épidémiologique est dans une phase descendante. Normalement, le pic que connaît le Maroc va persister encore quelques jours avant de baisser vers le 15 février à fin février, selon les données épidémiologiques dont nous disposons », explique-t-il.

À lire : Réouverture des frontières : voici les recommandations des experts

Toutefois, il reconnait que la décision en elle-même est un soulagement pour les populations psychologiquement touchées par les revers des mesures restrictives. Mais la prudence doit être de mise. « On est conscient que les citoyens sont aujourd’hui fatigués de la pandémie et des mesures qui en découlent. Mais il ne faut pas oublier que le Maroc a beaucoup sacrifié et investi lors de cette crise sanitaire, lui permettant de limiter les dégâts. Il faut donc préserver ses acquis en maintenant le respect des mesures barrières, puisque la pandémie est toujours là et les citoyens doivent en être conscients », a-t-il précisé.

À lire : Réouverture des frontières : voici les conditions d’accès au Maroc

Le Professeur Ennaji estime qu’une telle décision qui pourrait mettre à mal le peu de sécurité sanitaire retrouvée, devrait tenir compte de plusieurs paramètres, notamment celle de l’Organisation mondiale de la Santé. « L’OMS considère toujours le Covid-19 comme une épidémie. Le Maroc, pour le moment, ne peut pas affirmer le contraire et dire que c’est bon on peut considérer le Covid comme une simple grippe. C’est-à-dire que quand la décision sera prise, elle sera basée sur celle de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dont le Maroc fait partie. Il y a cette thèse, mais la décision sera certainement prise dans ce sens », a-t-il expliqué.

Tags : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19 - Santé

Aller plus loin

Les Marocains devront cohabiter avec le Covid-19

Après plus de deux ans de lutte contre le coronavirus, le gouvernement à travers le Comité interministériel de suivi du Covid prépare un plan de cohabitation qui assimilera le...

Réouverture des frontières : s’achemine-t-on vers l’obligation vaccinale au Maroc ?

Pour préserver les acquis de la gestion de la crise sanitaire et rapidement atteindre l’immunité collective, le Maroc pourrait recourir à l’obligation vaccinale, dans le cadre de...

Voyages internationaux vers le Maroc : La France bat le record

Avec 86 vols hebdomadaires, la France occupe la première place en matière de voyages internationaux vers le Maroc.

Réouverture des frontières : voici les recommandations des experts

Suite à la décision de réouverture des frontières annoncée par le gouvernement, les experts marocains préconisent d’exiger aux voyageurs en provenance de l’étranger un pass vaccinal...

Nous vous recommandons

Des dattes algériennes frelatées et toxiques sur le marché marocain ?

À quelques jours du début du ramadan, les dattes algériennes ont inondé le marché marocain. Ces dattes sont-elles frelatées et toxiques, comme l’affirment de nombreux internautes  ?

Maroc : précisions sur l’acquisition d’hélicoptères d’attaque turcs T129 ATAK

Le Maroc s’apprête à acquérir des hélicoptères d’attaque turcs T129 ATAK. De quoi renforcer son armement et sa flotte constituée principalement d’hélicoptères de reconnaissance et de combat.

Le Maroc menace de fermer définitivement ses frontières avec Ceuta

Le gouvernement de Pedro Sánchez a annoncé qu’il « envisage sérieusement » d’intégrer les villes autonomes de Ceuta et Melilla dans l’espace Schengen. Le Maroc, de son côté, avertit que le cas échéant, il fermerait définitivement le passage frontalier de...

Un Français en cavale arrêté à Casablanca

Un Français en cavale, suspecté d’être impliqué dans une affaire de trafic de drogue a été arrêté à l’aéroport de Casablanca. Faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par le Bénin, il a été présenté au parquet en attendant son...

Alerte aux bouteilles de gaz marocaines à Sebta

Les pompiers de Ceuta lancent un appel « urgent » à la population et aux institutions pour l’évacuation correcte des bouteilles de gaz marocaines, abandonnées dans la ville depuis la fermeture des frontières, afin d’éviter toute...

À l’aéroport de Toulouse, les voyageurs arrivant du Maroc sont contrôlés

À l’aéroport de Toulouse-Blagnac, les douanes contrôlent les voyageurs arrivant du Maroc et d’autres pays. Les mesures sanitaires ont été également renforcées pour les départs en vacances à l’étranger.

Annulation de Marhaba : les entreprises affectées vont être aidées

Le parlement d’Andalousie demande au gouvernement espagnol d’apporter une aide financière à tous les secteurs touchés par l’annulation, pour la deuxième année consécutive, de l’Opération Marhaba.

Mike Pence annule son voyage au Maroc

Mike Pence, ancien vice-président des États-Unis au Maroc n’effectuera plus sa visite au Maroc prévu en ce mois de mars. Après Israël, il s’est rendu en Ukraine, où la guerre russo-ukrainienne continue de faire...

Des noms circulent pour le remplacement de Vahid Halilhodzic

Le président de la Fédération marocaine de football (FRMF) a décidé de trancher une fois pour de bon le désaccord entre Vahid Halilhodzic et les deux joueurs (Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui) qui ont refusé de rejoindre la sélection nationale tant que le...

Au Maroc, la vie sexuelle commence à un âge précoce

La plupart des jeunes marocains ont eu leur premier rapport sexuel entre 15 et 22 ans. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’Association marocaine de la planification familiale (AMPF).