Vacances au Maroc : le gouvernement doit-il assouplir les conditions d’accès ?

22 mars 2022 - 20h40 - Ecrit par : G.A

La situation sanitaire au Maroc est stable depuis plusieurs semaines, mais ce n’est pas pour autant que les conditions d’accès au pays sont simples. Pour le professeur Azeddine Ibrahimi, membre du Comité national scientifique et technique du Covid-19, le gouvernement doit assouplir les mesures d’entrée au Maroc.

Pour entrer au Maroc, les voyageurs de 18 ans, et plus, doivent présenter un pass vaccinal, un résultat négatif du PCR de moins de 48H et une fiche sanitaire à télécharger en ligne, à imprimer, à renseigner et à signer. Une fois dans les aéroports marocains, les voyageurs sont soumis à des tests antigéniques ou PCR aléatoires. Les voyagent s’étonnent de l’existence de ces contraintes, malgré la situation épidémiologique du pays qui semble rassurante avec une baisse constante des cas de contamination.

À lire : Les Marocains devront cohabiter avec le Covid-19

Dans un plaidoyer publié sur les réseaux sociaux, le Pr Azzedine Ibrahim estime que la « stratégie réussie du Maroc pour faire face aux multiples vagues de la pandémie » devrait permettre un assouplissement des conditions d’accès au royaume. Il considère que la campagne de vaccination a permis le « développement d’un mur immunitaire solide », consolidé par l’immunité naturelle acquise par certains suite à leur infection par le variant Omicron.

À lire : La reprise du tourisme dépend des conditions d’accès au Maroc

L’expert souligne que les salles de réanimation ne sont plus sous pression et qu’il existe de nombreuses autres raisons qui militent en faveur d’un assouplissement des mesures. « Nous sommes en mars 2022, pas en mars 2020… Aujourd’hui, nous cohabitons avec le Covid comme nous l’avons fait avec beaucoup d’autres maladies et virus… Il faut oser vivre et s’ouvrir davantage au monde… Surtout, après que le Maroc ait prouvé son efficacité dans la gestion de la crise sanitaire », conclut Azzedine Ibrahimi.

Tags : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Transport aérien - Tourisme

Aller plus loin

Réouverture des frontières : voici les conditions d’accès au Maroc

Le Maroc a annoncé la réouverture de ses frontières le 7 février prochain, mais sous conditions. Voici les précisions apportées par le Professeur Said Afif, membre du Comité...

Réouverture des frontières : voici les formalités d’entrée au Maroc

Après deux mois de fermeture complète en raison de la flambée de cas de Covid-19, le Maroc rouvre ce lundi son espace aérien aux voyageurs étrangers. Toutefois, il subsiste de...

Réouverture des frontières : la joie des premiers MRE arrivés au Maroc

De nombreux Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont atterri lundi 7 février à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, après plus de deux mois d’attente de la réouverture des frontières...

La reprise du tourisme dépend des conditions d’accès au Maroc

Hamid Bentahar, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT) se félicite de l’annonce de la réouverture de l’espace aérien marocain. Il estime que la reprise du secteur...

Nous vous recommandons

Maroc : le prix du gasoil augmente de nouveau

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes marocains. Depuis hier, le prix du gasoil a grimpé en moyenne d’une trentaine de centimes par litre.

L’Algérie reçoit le système de défense chinois CM-302

Alors que les relations entre le Maroc et l’Algérie demeurent tendues et que l’Europe et les États-Unis craignent une guerre entre les deux pays, Alger muscle sa défense côtière en acquérant du système de défense CM-302, version export du missile chinois...

Madrid : une Marocaine parcourt 7 km sur l’autoroute en sens inverse pour ne pas payer le péage

La Garde civile a arrêté une touriste marocaine pour avoir roulé en sens interdit sur 7 kilomètres pour éviter un poste de péage.

Sahara : l’Algérie rejette la résolution du Conseil de sécurité

Après la décision prise vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU de proroger d’une année la mission de la Minurso (Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental), la réaction de l’Algérie était attendue. Dimanche, le...

L’Espagnol Navantia livrera un patrouilleur au Maroc

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne n’influe pas sur la livraison d’un patrouilleur de dernière génération pour les Forces armées royales (FAR). Navantia prévoit de démarrer sa fabrication en...

Une mauvaise surprise attend les Marocains à la pompe

Après quelques jours d’accalmie, le prix des carburants à la pompe repartent à nouveau à la hausse, notamment pour le diesel, carburant préféré des Marocains.

Les chrétiens marocains heureux du départ des islamistes

Les chrétiens marocains savourent le départ des islamistes du PJD, parti au pouvoir depuis 10 ans. Ils saluent l’ascension des partis libéraux, notamment le Rassemblement national des indépendants (RNI) dirigé par le milliardaire Aziz Akhannouch, désormais...

Le détail de la situation économique du Maroc en 2020 (Rapport)

Le wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a présenté samedi au Roi Mohammed VI, le rapport annuel de la Banque Centrale sur la situation économique, monétaire et financière du royaume au titre de l’exercice 2020. L’année 2020 a été essentiellement...

Visa : important message de l’ambassade d’Italie à Rabat

L’ambassade d’Italie à Rabat apporte un démenti formel au sujet de la suspension de ses relations avec la société TLS pour la gestion des services de demande de visas.

Maroc : la vente d’alcool rapporte gros à l’État

Les taxes imposées à la consommation d’alcool et de bière ont rapporté au premier semestre de l’année 2021 environ 619 millions de dirhams aux comptes de l’État. C’est ce qu’indiquent les données de la Trésorerie générale du royaume...