Recherche

Le Maroc va s’offrir 400 millions d’euros d’armement en France

© Copyright : DR

24 janvier 2020 - 17h30 - Maroc

Plusieurs contrats d’achat d’armements, pour un montant total de 400 millions d’euros, auraient été conclus entre le Maroc et la France, selon la presse française.

Selon La Tribune, la visite du président français, Emmanuel Macron au Maroc, prévue pour les 12 et 13 février au royaume chérifien, devrait être l’occasion idéale pour dévoiler au monde ces contrats. À en croire le média, entre autres constructeurs français impliqués dans ces contrats, Nexter fournira au Maroc, des systèmes d’artillerie sur camion Caesar pour un montant de 170 millions d’euros, de même que ses munitions pour une somme de 30 millions d’euros. Pour sa part, le missilier MBDA a vendu au royaume en 2019 pour 200 millions d’euros de missiles VL-Mica terrestre.

Par ailleurs, la même source rapporte que le constructeur Naval Group travaillerait également sur un projet de maintenance des navires militaires marocains au port de Casablanca. Ici notamment, il s’agit de trois corvettes Sigma vendues par le néerlandais Schelde en 2011 et 2012 et la frégate multimissions FREMM vendue en 2008 par la France. En prenant en compte les deux satellites espions – Airbus et Thales – acquis en 2013, le point sommaire en termes d’achat de matériel militaire et d’armes en dix années (entre 2008 et 2018) par le Maroc à la France, s’élève à 1,8 milliard d’euros.

Cependant, malgré les yeux doux de la France, les États-Unis restent le premier fournisseur d’armes du Maroc. En effet, le royaume chérifien aura acheté pour 10,38 milliards de dollars en 2019 aux États-Unis. La Tribune indique que la modernisation, par Lockheed Martin, des 23 F-16V sur les 24 achetés en 2008 coûtera au Maroc, près d’un milliard de dollars. Ce constructeur américain assurera également, le maintien, en condition opérationnelle, des F-16V marocains, pour un montant de 250 millions de dollars, sans oublier le renforcement de son armée de l’air décidé par le Maroc, avec l’acquisition de 25 F-16C pour un montant de 3,7 milliards de dollars.

D’autre part, l’achat par le Maroc, auprès de Boeing, de 36 hélicoptères d’attaque AH-64E Apache, s’élève à un coût estimé à 4,25 milliards de dollars et trois hélicoptères CH-47D Chinook pour une somme de 134 millions de dollars. Mais également, l’acquisition pour l’armée de terre, des missiles antichars filoguidés TOW-2A chez Raytheon coûtera au Maroc, 776 millions de dollars, sans oublier le contrat conclu en 2018 avec les États-Unis, portant sur la modernisation de 162 chars Abrams pour un coût estimé à 1,25 milliard de dollars.

À tout ceci, il faut ajouter le soutien considérable de l’Arabie saoudite à Rabat, grâce à un plan d’aide militaire pluriannuel de 22 milliards de dollars. Une cagnotte qui permettra au Maroc de « soutenir la formation, la logistique et l’industrie locale d’armement ».

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact