Maroc : tout savoir sur le projet d’autoroute bas carbone

5 décembre 2019 - 08h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Vinci Autoroutes et Autoroutes du Maroc (ADM) s’activent pour la mise en œuvre du projet d’autoroute bas carbone. Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes en explique le bien-fondé.

"Ce projet consiste à organiser l’ensemble des contributions positives de l’infrastructure autoroutière pour l’amélioration de l’impact environnemental de l’infrastructure et du transport routier", a confié, Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes dans une interview accordée à Aujourd’hui.ma. Celui-ci a affirmé que Vinci Autoroutes et Autoroutes du Maroc (ADM) entendent poursuivre leur coopération dans ce sens.

Selon ses explications, bas carbone signifie favoriser la mobilité partagée collective, le covoiturage, les autobus, et les cars sur autoroutes. Mieux, encourager les carburants décarbonés, à savoir l’hydrogène ou l’électricité, et à déployer des moyens de distribution d’électricité.

Définissant la mobilité durable, Pierre Coppey a laissé entendre que cela consiste à prendre en charge l’ensemble des moyens de réduction de l’impact carbone et à améliorer la sécurité routière. "La mobilité durable sur autoroute consiste à se rappeler que l’autoroute est une infrastructure et non pas un mode de transport", a-t-il indiqué.

A l’en croire, cette infrastructure peut accueillir des modes de transport divers et notamment des modes plus collectifs, plus économes, moins polluants et plus sûrs. C’est pourquoi, "notre effort sur l’autoroute bas carbone consiste à penser l’ensemble de ces contributions de manière cohérente", a fait savoir le président de Vinci Autoroutes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Environnement - Routier - Autoroutes du Maroc (ADM) - Transports

Ces articles devraient vous intéresser :

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Péages au Maroc : ADM dément les rumeurs d’augmentation des prix

La rumeur selon laquelle le péage sur les autoroutes marocaines aurait augmenté est fausse, vient d’indiquer Anouar Benazzouz, directeur général de la société nationale des Autoroutes Du Maroc (ADM).

Une boule de feu repérée au-dessus du Maroc

Le ciel marocain a été illuminé dans la nuit du 5 septembre par une boule de feu provoquée par la chute d’une météorite.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

Les députés marocains s’intéressent aux autoroutes

Une mission d’information dédiée aux autoroutes devrait être bientôt créée. Les groupes de la majorité et l’Union socialiste des forces populaires (USFP) n’attendent que le feu vert du bureau de la Chambre des représentants.

Un mystérieux cratère apparaît au Maroc après le séisme

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a secoué le Maroc, une fosse géante s’est formée dans une zone rurale. Le séisme a-t-il favorisé sa formation ?

Le projet TGV Kénitra-Marrakech avance à grands pas

L’Office national des Chemins de fer (ONCF) s’active pour la réalisation du projet de construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Kénitra à Marrakech. Il vient de débloquer environ 695 millions de dirhams.

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.