Recherche

Maroc : leur blague sur le coronavirus va leur coûter cher

© Copyright : DR

30 mars 2020 - 10h30 - Société

La diffusion de rumeurs, de fake news est durement sanctionnée au Maroc depuis la semaine dernière. Deux filles arrêtées samedi soir, par la police judiciaire de Tanger, l’ont appris à leurs dépens.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que ses services avaient repéré une vidéo sur les réseaux sociaux montrant quatre filles en train de contacter, l’air moqueur, le système de veille dédié au coronavirus pour signaler de faux cas de contamination au covid-19. Ce qui a nécessité l’ouverture d’une enquête ayant permis l’arrestation de deux des mises en cause. Les investigations se poursuivent dans le but d’appréhender les autres personnes qui apparaissent dans la vidéo.

Les deux mises en cause, respectivement âgées de 21 et 22 ans, ont été placées en garde à vue, en attendant les conclusions de l’enquête préliminaire ordonnée par le parquet compétent.

Les citoyens qui utilisent les numéros téléphoniques d’alerte et de veille à des fins purement fantaisistes, sont dans le collimateur de la DGSN qui a entamé des opérations d’identification et d’investigation, en vue de les sanctionner selon les rigueurs de la loi, rappelle-t-on.

Mots clés: Tanger , Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) , Arrestation , Fake news , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact